Gamaëlia


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Orion Costell [Adulte II]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Orion Costell
Mercenaire - mort
avatar

Masculin
Nombre de messages : 39
Age : 37
Maison/Métier : Ex-Meraga
Date d'inscription : 29/08/2008

MessageSujet: Orion Costell [Adulte II]   Sam 3 Jan 2009 - 13:00



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gamaelia.heavenforum.com
Orion Costell
Mercenaire - mort
avatar

Masculin
Nombre de messages : 39
Age : 37
Maison/Métier : Ex-Meraga
Date d'inscription : 29/08/2008

MessageSujet: Orion Costell   Sam 3 Jan 2009 - 13:04

Identité :

  • Prénom et nom : Orion Costell
  • Date de naissance (sans l'année) et âge : 05/11 – 29 ans
  • Sexe : Masculin
  • Matière enseignée/métier : Akaëlien sous couverture de Meraga.


Physique :

  • Cheveux : D’une couleur oscillant entre le gris et le blanc, Orion porte ses cheveux mi-longs, mais la longueur n’est pas la même partout. Il aime user du gel (ou un sort coiffant).
  • Yeux / regard : Les yeux de notre homme sont bleus, il a toujours un regard absent sur les choses ou les personnes, comme s’il ne faisait pas attention à elle, qu’il s’ennuyait. Mais il enregistre tout ce qu’il voit, malgré les mèches qui lui cachent souvent les yeux.
  • Visage / expression et couleur de peau : D’un visage dans la norme, on ne se rappellera que d’ une boucle d’oreille simple à l’oreille droite, ainsi que son expression semblable à celle de ses yeux : absent. Il se la joue souvent blasé. Orion est plutôt pâle même s’il ne rechigne pas une séance de bronzage : il est souvent caché.

  • Taille : Grand mais pas géant : 1m77.
  • Corpulence : Cela ne se voit pas sous ses vêtements larges, mais Orion est très musclé. Son poids suit la tendance.
  • Signe particulier : Un trou à l’oreille droite, un tatouage en forme d’épée sur l’omoplate droite, avalée par un serpent venant de l’omoplate gauche. La rencontre se fait entre les deux os.


Caractère :

  • Qualités : Orion ne perd jamais, au grand jamais, son sang-froid. Il connaît les dangers qu’apporte une telle perte de contrôle de soi-même, et résiste à la colère également. Il sait rester discret, est tenace et a un grand sens de l’honneur. Il assume entièrement ses actes, n’a jamais de regrets.
  • Défauts : Il a trop confiance en ses capacités, et cela le met parfois dans des situations délicates. Sans être imbus de lui-même, il se considère comme l’élite de la population et a tendance à prendre les gens de haut, sachant qu’il peut en faire presque ce qu’il veut. Il n’a confiance en personne et a un esprit de vengeance très poussé.
  • Petit résumé du caractère [Min.2 lignes] : Orion vivrait très bien dans son petit monde personnel, seul, si on le lui permettait. Malheureusement ce n’est pas le cas, mais ce n’est pas pour autant qu’il fait spécialement attention aux gens qui l’entourent. Il a la capacité rare de savoir faire abstraction de ses sentiments, le sait et l’utilise très bien. Il se méfie de tout le monde, ce qui ne l’empêche pas d’accepter à peu près toutes les missions qui passent à sa portée, plus pour la gloire et la reconnaissance dans le milieu que pour l’argent. Quand il donne sa parole, il ne la reprend pas et est une valeur assez sure.


Histoire :

  • Origine (Terre/Gamaëlia) : Gamaëlia
  • Petit résumé de votre histoire [Min.5 lignes] : Orion naquit lors d’une belle journée de novembre, sous un ciel dénué de nuage. Pour ce que pouvait en voir les habitants du paisible village enfui dans la forêt d’Ibellian, à l’extrême est du continent. Les feuilles des majestueux arbres composant cette forêt cachaient en effet le bleu limpide du ciel lors de l’arrivée du premier et seul rejeton de la famille Costell ; sa mère mourut deux heures après l’accouchement. Le jeune Orion - nommé d’après une constellation terrienne que sa défunte mère affectait particulièrement – grandit donc sous la tutelle de son père, sévère et peu expressif. Jamais le garçon ne reçut de marque d’affection de sa part, ni de la part de la communauté qui vivait repliée sur elle-même. La consanguinité commençait d’ailleurs à faire des ravages, car tout le monde était cousin avec les autres, de degrés plus ou moins éloignés.

    Les hommes vivant sous le couvert de cette forêt étaient chasseur et approvisionnaient en viande les rares villages de la région, contre toute sorte de produits utiles. Orion fut donc initié très jeune au maniement de différentes armes de jet (arc, arbalète, couteau de lancé), blanches (épée, dague, bâton), il souleva même une fois une lourde hache qui appartenait au plus vieil home du village. Mais comme le disait ce dernier, le jeune garçon n’avait pas la carrure pour ce genre d’arme. Il le voyait plutôt avec des lames discrètes, des flèches bien ajustées et, pourquoi pas, des poisons, comme dans les histoires qu’il se plaisait à raconter dès qu’il avait un public intéressé. Ce public prenait souvent la forme des enfants du village, une petite dizaine à l’esprit bagarreur, maniant tous aussi bien les outils de chasse. Ils se régalaient des guerres, des missions secrètes, des ruses et des déploiements de stratégies utilisées par des monarques plus lointains et vieux les uns que les autres. Le vieux leur décrivait aussi avec animation les caractéristiques des races : il leur montra le squelette d’un urgal qu’il avait combattu autrefois. A l’entendre, beaucoup se doutaient que le vieil homme n’avait pas passé toute sa vie dans ce trou paumé, certains disaient même qu’il était allé à Sannom, capitale de leur pays, et à Sarasork, chez les démons ! Il parlait souvent en Sombréen, joyeux de voir les yeux émerveillés des petits qui n’en comprenaient pas un traître mot. C’était une période calme, joyeuse, même pour le taciturne Orion qui ne parlait pas beaucoup.

    Quand il eut quinze ans, son père décida de l’emmener chasser avec lui et les autres hommes du clan. Son meilleur ami, Tr’il, participa également à la chasse. Malgré leur joie et leur sérieux lors de cette première expérience, pas un ne réussit à attraper l’ombre d’un lapin. Déçu mais bien déterminé à réussir, les deux garçons décidèrent d’un accord tacite le défi d’attraper une proie le premier. Durant des mois, ils recoururent à divers moyens, diverses ruses pour être le premier à gagner la fierté de son père. Un jour, Tr’il ramena un oiseau, lors de la chasse. Vexé par le sourire supérieur de son ami, Orion ramena le jour suivant un lièvre de belle taille. Dès lors, les deux jeunes hommes rivalisèrent d’audace pour attraper la proie la plus grosse. Aucun des deux n’écoutait plus les recommandations des plus adultes, ils se laissaient attraper par la rage de vaincre, d’être le premier. Ce qui devait alors arriver arriva : ils rencontrèrent un Ts’lich lors d’une chasse qui devait décider de la suprématie de l’un sur l’autre. Tr’il tomba dessus en premier, et n’eut pas la chance de voir l’exploit d’Orion, poussé par l’envie d’être le meilleur et se témérité, sauter sur le monstre et le décapiter d’un coup de poignard bien placé. Son ami succomba sous les pattes de l’insecte, alors que le jeune homme ne savait plus quoi faire. Devait-il avertir le village ? Ne rien faire, revenir en prétendant ne pas savoir où était Tr’il ? Non, tout le monde les avait vus partir. Ne pouvait assumer cette mort, il rentra en portant son corps jusqu’à l’orée du village. Là, il s’approcha discrètement de la hutte du vieux sage et eut une longue discussion avec lui. A sa sortie, il avait le visage fermé, décidé, et un plan.

    Deux ou trois personnes faisaient le voyage chaque mois entre les différentes petites bourgades, pour les approvisionner en viande et autres produits venant de ces villages. Deux fois par an, une petite caravane allait à Olassiam pour vendre le surplus et acheter ce que les habitants ne produisaient pas. Par chance, cette dernière caravane partait le lendemain de son retour au village. Orion, alors âgé de dix-sept ans, se mêla sans trop de problèmes au groupe sans que personne d’autre que le vieil homme dans son village natal ne sache ce qu’il était advenu de lui. Il leur faudrait sans doute plusieurs jours pour s’apercevoir qu’il n’était pas revenu, et alors il serait loin. Caché quelque part dans cette grande ville portuaire qu’était Olassiam. Bercé de contes et d’histoires, Orion n’imaginait pas ce qui l’attendait une fois arrivé là-bas. Cela eut au moins le mérite de briser ses illusions, et d’en faire un homme encore plus redoutable qu’il ne l’était déjà.

    A peine arrivé, il se sépara du reste de la caravane pour explorer la ville à son rythme. Il possédait un petit pactole sur lequel il veilla jalousement toute la durée de son séjour dans cette ville, c'est-à-dire quelques années. D’abord, il repéra une auberge qui lui semblait acceptable, mais il se rendit vite compte qu’elle était trop chère par rapport à ce qu’il voulait mettre. Il dut donc se contenter d’une auberge minable pour passer la nuit, qu’il quitta le lendemain matin, tôt. Un rapide tour de la ville qui lui prit la matinée lui apprit qu’il aurait de quoi faire durant son séjour. Malgré l’assurance qu’il pensait avoir, le jeune homme avait peur de s’aventurer dans les ruelles sombres qui composaient une partie de la ville. Aussi resta-t-il prudemment dans les grandes avenues et les rues éclairées qui semblaient plus sures. A la recherche d’un travail, il passa deux jours à déambuler dans la ville avant de se faire embaucher pour dépecer le gibier chez un petit boucher. Il ne travaillait pas beaucoup et gagnait juste de quoi payer un lieu pour dormir, dont il changeait tous les soirs. Il aimait rester dans les salles des auberges à écouter les conversations, tout en sirotant un verre de bière. En deux semaines de ce régime, il en avait appris plus qu’en un an dans son village natal.

    Quelques mois plus tard, Orion avait pris de l’assurance par rapport à son arrivée. Il lui était parfois arrivé des ennuis, mais sa maîtrise du poignard l’en avait toujours tiré, sans qu’il n’aille jusqu’à tuer quelqu’un. Un jour, pourtant, il tomba sur plus forte partie. L’agresseur le désarma en quelques coups bien placés, et le jeune homme, n’ayant pas du tout été formé aux arts martiaux, se fit déborder. La rue était vide, il n’y avait personne pour venir à son secours : il était vraiment mal barré.
    Le matin le retrouva le lendemain, assommé, dans la décharge municipale. Il n’avait que ses vêtements sur lui, tout son argent avait été volé. Même la deuxième dague qu’il cachait dans ses bottes n’était plus sur lui. Vexé, humilié, l’ex-chasseur retourna chez le boucher chez le lequel il travaillait avec qui il avait sympathisé, pour savoir si celui-ci ne pouvait pas le dépanner quelques jours. Peine perdue. Dégouté de la ville, il se demanda s’il ne ferait pas mieux de rentrer dans son village natal, mais un esprit de vengeance qu’il ne soupçonnait pas fit son apparition. Non, il allait trouver mieux à faire. Il avait entendu parler des différentes guildes qui agissaient surtout à Sannom, mais il savait qu’il y en avait quelques branches à Olassiam. Un petit séjour dans la mer plus tard, il arrivait devant le Bureau Général d’Olassiam, en quête d’une guilde à laquelle adhérer. Bien sur, il avait fait un bref séjour chez les Ryzeurs d’or en travaillant chez le boucher, mais ce n’était pas ce qu’il cherchait. Non, les Meragas ou les Chasseurs de Primes l’intéressaient particulièrement. Malheureusement, il n’avait pas les compétences pour entrer dans ses deux guildes. On lui indiqua par contre un professeur qui prenait des jeunes gens comme lui pour leur faire subir une bonne formation dans le genre qu’il cherchait. Ce professeur s’avéra être un Sombréen, pirate reconverti. En échange de sept ans à son service, il vous assurait une formation au combat et à la magie lorsque vous vous avériez doué.

    Quatre ans plus tard, Orion était fin prêt. Elève assidu, il avait acquis des compétences poussées dans l’art du combat à mains nues, celui d’empoisonner, amélioré sa formation des armes et maîtrisait quelques bases de magie. Pas grand-chose, ce n’était pas fait pour lui, il n’avait pas le potentiel. Mais de sa force d’esprit et de caractère, son maître en avait tiré le meilleur. Ce n’était peut-être pas très orthodoxe, mais le jeune homme d’alors vingt et un ans, presque vingt-deux, ne lui en tenait pas rigueur. Il était devenu impitoyable, capable de tuer de sang-froid de diverses manières. Maintenant, il pouvait entrer chez les Meragas ou les Chasseurs de Primes sur un simple coup de tête, mais ce n’était plus ce qui l’intéressait. Il voulait toujours se venger, et remercier cet homme qui l’avait conduit ici. Lorsqu’il s’en ouvrit à son professeur, celui-ci donna son accord. Mais à une condition :

    - Ramène-moi sa tête. Ensuite, retourne dans ton village natal. Il y a quelqu’un là-bas que je voudrais que tu tues pour moi, maintenant que tu es rentré à mon service…

    Ce qui fut demandé fut fait, mais en retournant dans son village, dans la forêt d’Ibellian, il fut prit d’un instant de nostalgie. Il apprit sans surprise que son père était mort, tué par un ours, et que le vieil homme qui lui racontait des légendes dans son enfance était celui dont son maître voulait la tête. Celui-ci l’attendait, et c’est en souriant qu’il mourut. Les cinq années suivantes passèrent très vite. Il entra chez les Meragas sur la demande de son ancien professeur, et continua de travailler comme ça, alternant l’assassinat, les enlèvements, l’intimidation… Il s’essaya une fois à la torture, mais n’était pas très doué. Il assassina également quelques personnes à son compte, qui le gênaient ou l’avaient approché d’un peu trop près. Au bout de ces cinq ans, son nom était connu à Olassiam. Etant Meraga, il était intouchable mais sa tête était mise à prix. Une forte somme, d’après ce qu’on lui dit… Jugeant plus sage de changer de ville, Orion demanda à partir vers Sannom. Cela lui fut accordé, et il partit en se mêlant à une caravane de marchands qui faisaient le voyage tous les mois vers la capitale. Les vampires envahirent la ville quelques jours avant son arrivée, mais cela ne l’embêtait aucunement, au contraire. Il aurait ainsi plus l’occasion de faire acte de ses talents.

    Peu après son arrivée, alors qu'il s'intégrait parfaitement parmi les Meragas, un Akaëlien qu'il supposait être le chef de l'Akaëlia lui proposa d'entrer dans cette organisation criminelle (enfin plus tellement). Les avantages n'amenant presque aucun inconvénient, Orion accepta. Sans quitter les Meragas, il joue double jeu et cela l'amuse grandement.

    Il veut entrer dans la légende…


  • Enfance et scolarité (facultatif) : Voir histoire.
  • Famille : Une demi-sœur d’environ douze ans, née d’un second mariage de son père. Il ne connaît pas sa belle-mère.


Familier : Inconnu.

  • Comment avez-vous connu votre familier ?
  • Race :
  • Robe/apparence :
  • Résumé du caractère :
  • Quels sont vos liens (vous vous entendez bien avec, vous le détestez...) ?
  • Particularité :



Autre :

  • Quelle(s) guilde(s) souhaiteriez-vous intégrer ? (Renseignement sur les Guildes ici.) Meragas
  • Comment avez-vous connu le forum ? Deuxième (enfin troisième plutôt) compte d’Arya.


N.B. : J'ai pas changé grand-chose ^^ La fin de l'histoire de l'âge seulement.




Dernière édition par Orion Costell le Dim 19 Avr 2009 - 20:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gamaelia.heavenforum.com
Liven Reaves
Admin
Dangereux mage noir fugitif
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2804
Age : 36
Maison/Métier : Mage Noir
Date d'inscription : 12/11/2006

MessageSujet: Re: Orion Costell [Adulte II]   Mer 25 Fév 2009 - 16:02

Validation accordée par le très sérinissime (et attendu)Liven Reaves.

XD. Quand je pense à ce que l'histoire a du te demander au niveau de l'imagination pour un perso qui va finir si vite, et au mal que tu as eu à faire celle d'Arya, ça me mine le moral pour toi. lol!



AGAIN
« Non desistas, non exieris »





GRIFFER UN PAUVRE MANTEAU ET MÂCHOUILLER D'INNOCENTES CHAUSSURES C'EST MAL
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arya Evans
Admin
Cheftaine des Magassionnels
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3297
Age : 35
Maison/Métier : Magassionnelle
Année d'étude/de pratique : //
Familier : Un lynx - Tynador
Date d'inscription : 21/08/2006

MessageSujet: Re: Orion Costell [Adulte II]   Mer 25 Fév 2009 - 16:03

xD T'inquiète pas j'avais pas prévu de le garder très longtemps. Mais quand l'inspiration va, tout va ^^

Aller, je déplace.


T'es mort
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gamaelia.heavenforum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Orion Costell [Adulte II]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Orion Costell [Adulte II]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Kratos Orion
» [VIIeme Tournoi]:16e de Finale: Loupjuste d'Epsilon VS Orion du Bélier
» (m) MADS MIKKELSEN - Orion Harker - LIBRE et NEGOCIABLE
» Entrainement : Askhan du paon contre Orion du Bélier
» Alphena/Elandia Orion [Abandonné]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gamaëlia :: Archives :: Anciennes présentations-
Sauter vers: