Qui dit proie dit prédateur . (pv Mikael :)

    Partagez

    Roan Omeda
    Ancien membre

    Messages : 113
    Age : 24
    Métier : Pêcheur ; Ryzeur d'Or .
    Nature : Blue, une louve aux yeux Saphirs.

    Qui dit proie dit prédateur . (pv Mikael :)

    Message  Roan Omeda le Lun 25 Mai 2009 - 0:49

    Il devait être aux alentours de midi, mais personne n'aurait pu l'affirmer. Un voile noir s'étendait sur tout le ciel, grondant au loin, depuis l'horizon derrière les vagues agitées jusqu'aux collines. Accompagnant les nuages sombres, un vent glacial provenant droit de la mer, et encore plus loin de Sombréa courait sur les vagues et les herbes vertes de Sannom. On imaginait les haleines repoussantes des créatures de la nuit avaler la petite ville si calme. Calme, calme... C'est un bien grand mot pour le petit port. Car étaient venus s'installer des êtres malfaisants, des vampires assoifés de pouvoir et de sang humain. Maîtres de Sannom par la terreur qu'ils inspiraient. Leur odeur pénétrant chaque maison, effrayant chaque vie, dirigeant chaque âme appeurée. Et Sannom n'était plus le calme petit port d'avant, où ses habitants vivaient dans une paix et une protection certaine, mais le repaire de monstres sanguinaires, politiciens par dessus tout, décidés à faire régner la nuit dans chaque rue, chaque maison et chaque chambre de Sannom.
    Mais s'il y avait quelqu'un, une seule personne, qui ne se préoccupait absolument pas des vampires, ni ne craignait leur présence si dangereuse, c'était un jeune adulte. C'était Roan.

    Roan Omeda, tout juste majeur. Un avenir incertain, ne possédant qu'un appartement et un minuscule bateau. De l'ambition et de l'envie plein les narines, une passion liquide et salée, mais surtout, des souvenirs.
    Et ces souvenirs, Roan ne se permettait de venir les rassasser qu'assis sur la plage, face à la mer. Quand l'eau venait lécher ses pieds et non se fracasser sur sa proue.
    Car cette mer, si importante soit-elle à ses yeux, était aussi mère de si grands regrets. Et c'était face à elle qu'il se devait d'y songer. Son amour pour elle, l'avait tellement fait souffrir.
    Et c'était avec une nostalgie enfantine que Roan rêva à son seul et unique ami, celui qu'il avait laissé partir. Celui qui occupait cette si grande place dans son coeur, plus grande encore que la mer. Roan pensa à cette fatale erreur; Comment avait-il pu le laisser partir sans hésiter, son meilleur ami? Comment avait-il été si égoïste?
    Car Klément avait laissé une trace, une plaie si profonde, un manque si cruel, que même l'océan ne pourrait jamais combler. L'amitié manquait à Roan. Son amitié.
    Comme à chaque fois où Roan partait pour la plage, Blue n'était pas conviée. Elle s'était décidée à partir faire un tour jusqu'à ce qu'il revienne. Blue savait qu'il allait sur la plage pour extérioriser sa peine, et elle savait aussi qu'elle détestait le sentir aussi triste.

    L'adulescent s'allongea sur le sol. Ses cheveux s'épanouirent sur le sable blanc qui se glissait partout, entre ses doigts crispés également. Et ses yeux plongèrent dans les nuages sombres, dérivant et se perdant dans une masse grisse floue. Une larme apparut au coin de son oeil, et il l'essuya rapidement.
    Il ramena son torse à ses genoux, pris son visage fermé entre ses paumes. La douleur qui le traversait était fulgurante. Il respira profondément, l'air salé qu'il bénissait et haissait tant quand il regrettait Klément. Mais le relent de mer semblait s'incruster dans les poumons, comme un prédateur traque sa proie. Roan était la proie. Une proie facile et manipulable.

    Et un prédateur ne se trompe jamais de proie...
    Encore moins quand le prédateur chasse avec des paroles et des mots.


    Dernière édition par Roan Omeda le Dim 19 Juil 2009 - 20:44, édité 1 fois


    _________________

    My parents called me Roan, Klement called me Roan. Blue call me Roan.
    And you, will you call me Roan too?  


    avatar
    Mikaël Rogers
    Reporter pour le Gamazine

    Messages : 54
    Age : 42
    Métier : Journaliste
    Nature : Mikaëlesque
    Niveau : Meh...

    Re: Qui dit proie dit prédateur . (pv Mikael :)

    Message  Mikaël Rogers le Ven 5 Juin 2009 - 23:25

    [HJ : Je suis vraiment désolée d'avoir mis autant de temps à te répondre.]

    Dans un petit coin de la ville de Sannom, quelques appartements se dressaient fièrement face à quelques boutiques. Dans un des appartements vivait un homme d'une trentaine d'année, un homme que (bizarrement) personne ne semblait apprécier, mais pourtant bien enfoui au fond de lui c'était une personne généreuse et gentille, cet homme vivait dans l'appartement à côté de celui de Mikaël. Mikaël "grand reporter" pour le magazine Gamazine, qui adorait prendre des photos compromettantes et embellir la vérité pour la rendre plus croustillante.
    Il était à présent un peu moins de midi et Mikaël n'avait toujours pas commencer à travailler, il avait fait la fête et s'était réveillé très tard, bref il avait la tête dans les chaussettes et la journée ne commençait pas très bien. Il se dépêcha d'avaler une mixture étrange pour que son mal de crâne disparaisse, prit ses clé et s'en alla un peu pressé. Arriver en bas des escaliers il se rendit soudain compte qu'il avait oublié la chose la plus importante pour lui THE calepin! je dirais même plus monsieur Calepin! Mikaël s'arrêta net et remonta les escaliers quatre à quatre avant de redescendre quelques minutes plus tard.
    Arrivé en bas du bâtiment il regarda à droite puis à gauche, les rues n'étaient pas vraiment bondés et il se demanda quelques minutes sur quoi porterait son prochain article,enfin surtout sur qui, qu'allait t'il pouvoir mettre dans "Indiscrétions chez les Gamaëliens? Après un moment de réflexion intense il se décida enfin à bouger, mais après quelques mètres il se rendit compte que sa prochaine proie ne serait pas facile à trouver. Il y avait bien quelques personnes dans les rues mais elles ne semblaient pas très intéressantes ou alors il les avaient déjà vu et avait déjà parlé d'eux, ce qui lui fallait s'était du nouveau! Du sensationnel! ça ou du Liven, on pouvait toujours dire quelque chose d'intéressant sur un Liven ou même une Arya, mais il n'y avait pas longtemps il avait déjà posé des questions à l'Arya en question.
    Trainant légèrement les pieds mais toujours à l'a guet, il se retrouva un peu malgré lui sur la plage. Les grains de sable commencèrent à rentrer dans sa nouvelles paires de chaussure, il s'arrêta donc un instant puis regarda ses chaussures.


    "Hum..."

    Il enleva ses chaussure, il n'aimait pas le contact du sable, il serait même partis si au loin il n'avait pas vu une silhouette, mais cette silhouette l'intriguait et il s'avança donc. Mikaël n'arrivait pas bien à distinguer la silhouette, en réalité il avait besoin de lunettes mais il ne voulait absolument pas que quelqu'un le sache, pourquoi? Aucune idée!
    Arrivé à la hauteur de la silhouette, il se rendit compte que c'était un jeune homme qu'il ne connaissait pas, il ne l'avait jamais vu et donc tout naturellement il le harcela de questions, mais avant ça il se plaça devant le jeune homme, les pieds dans l'eau.


    "Bonjour! Mikaël Rogers, journaliste pour Gamazine. J'aurais quelques questions à vous poser pour savoir si vous êtes intéressant."

    Il parlait d'une voix forte pour bien qu'il entende ce qu'il disait.

    "Quel est votre prénom? Votre nom? Vous êtes un humain? Pourquoi vous contempler la mer comme ça? Vous êtes un magas? Si oui de quelle puissance magique disposez-vous? Quel âge avez-vous? Vous avez peut être vécu un amour magnifique qui est devenus cauchemardesque, si c'est le cas vous pouvez m'en parler? Vous avez fait vos études à l'académie de Gamaëlia? Que pensez vous d'Alia, des autres vampires, de Reaves? Et votre métier?"

    Il attendait à présent ses réponses.


    _________________


    And in a sea of scars the first cut is the deepest
    Hurts - Only You

    Roan Omeda
    Ancien membre

    Messages : 113
    Age : 24
    Métier : Pêcheur ; Ryzeur d'Or .
    Nature : Blue, une louve aux yeux Saphirs.

    Re: Qui dit proie dit prédateur . (pv Mikael :)

    Message  Roan Omeda le Mer 15 Juil 2009 - 12:21

    Même si Roan se savait triste, il ne voulait pas pleurer. Même si les larmes parvenaient jusqu'à ses yeux, il luttait inlassablement contre elles pour ne pas les sentir glisser contre la peau mâte de ses joues.
    Il se concentra alors sur le sable blanc, sombre aussi. Quelqu'un de détraqué aurait pu pensé que Roan s'amusait à compter les grains de sable tant il était immobile, son regard aussi, figé sur le tapis mouvant.
    Le vent violent gifla Roan a plusieurs reprises, et pourtant pas une fois Roan ne cligna des yeux.
    Plusieurs minutes s'écoulèrent, sous les cris stridents du vent et le grondement sourd de la mer.
    Soudain, alors que Roan aurait pu être à son millième grain, deux pieds blancs apparurent devant lui, dans l'eau jusqu'au cheville.
    Et alors que le pêcheur n'avait pas eu le temps de lever les yeux pour savoir qui était l'inconnu, une voix forte l'assaillit de plein fouet, de présentations et de questions.
    Roan équarquilla les yeux et s'empressa de regarder l'homme qui se disait s'appeler:

    "Bonjour! Mikaël Rogers, journaliste pour Gamazine. J'aurais quelques questions à vous poser pour savoir si vous êtes intéressant."

    *Si je suis intéressant? C'est une blague?* pensa Roan qui ne comprenait pas franchement ce qui lui arrivait, il faut l'avouer.
    S'il avait eu plus de vie sociale, Roan aurait pu avoir entendu parler de ce célèbre journaliste qui harcèle les habitant de Sannom. Mais ce n'était pas le cas, et Roan ne connaissait vraiment pas son bourreau.
    Car Roan n'avait pas franchement envie de parler, mais cela, il lui paraissait que le prédateur au Calepin s'en fichait un peu.

    "Quel est votre prénom? Votre nom? Vous êtes un humain? Pourquoi vous contempler la mer comme ça? Vous êtes un magas? Si oui de quelle puissance magique disposez-vous? Quel âge avez-vous? Vous avez peut être vécu un amour magnifique qui est devenus cauchemardesque, si c'est le cas vous pouvez m'en parler? Vous avez fait vos études à l'académie de Gamaëlia? Que pensez vous d'Alia, des autres vampires, de Reaves? Et votre métier?"

    Roan encore plus choqué par les questions, ne sut trop quoi répondre... Il beugua un peu, bégaya quelques syllabes...

    -Je .. Pê... Oh !

    Puis se reconcentrant sur sa situation actuelle qui n'était pas des plus agréables qu'il lui soit données de vivre, Roan prit quelques instants, sous le regard du Mikael impatient, pour trouver une réponse à toute ses questions.
    Et quand Roan ouvrit la bouche, c'était le clone de Mikael. Les réponses aussi rapides que les questions se libérèrent des cordes vocales du jeune garçon.

    - Je m'appelle Roan, Roan Omeda. Je suis humain mais je viens pas de la Terre. Je regarde la mer si je veux. Non, je suis pas un maga, j'connais rien à la magie! Je suis seulement pêcheur! J'ai 16 ans et n'ai jamais eu de copine. J'ai jamais vu l'Académie dont vous parlez et je me fous des vampires. Et, c'est qui Reaves?

    Roan était fier de n'avoir rien précisé. Surtout concernant Klément: ce n'était vraiment pas le moment de parler de lui, ni de sa fugue ni rien du tout.
    Mais il s'interrogeait sur Reaves... *Peut-être que c'est quelqu'un d'important... J'suis vraiment sans vie sociale! Faut que j'achete le journal un peu!*


    Dernière édition par Roan Omeda le Dim 19 Juil 2009 - 20:45, édité 1 fois


    _________________

    My parents called me Roan, Klement called me Roan. Blue call me Roan.
    And you, will you call me Roan too?  


    avatar
    Mikaël Rogers
    Reporter pour le Gamazine

    Messages : 54
    Age : 42
    Métier : Journaliste
    Nature : Mikaëlesque
    Niveau : Meh...

    Re: Qui dit proie dit prédateur . (pv Mikael :)

    Message  Mikaël Rogers le Mer 15 Juil 2009 - 17:06

    [HJ : scusez moi, c'est court...]

    Mikaël n'en revenait pas d'entendre les paroles de Roan, il avait commencé par tout noter sur son calepin jusqu'à ce qu'il entende "j'connais rien à la magie" là il c'était arrête net et avait regardé ce Roan avec un air ahuri pendant plusieurs longues secondes. Comment on ne pouvait rien connaitre à la magie, ne pas connaitre Liven et pire ne même pas connaitre l'académie Gamaëlia, même les bergers au fin fond de Sandorte connaissait l'académie.

    *Il sort d'où ce pecno?*

    En plus ce garçonnet d'à peine 16 ans n'avait jamais eu de copine donc pas d'histoire de romance impossible, ce n'était pas un magas donc pas d'histoire de magie noire, pas d'histoire passionnante sur son arrivée sur Gamaëlia puisqu'il ne venait pas de la Terre et puis Mikaël pensait dur comme fer que le métier de Roan était d'un ennui mortel. Mikaël se contenta alors d'écrire en gros sur son calepin "ROAN=PECNO!" puis il commença à sortir de l'eau les pieds tout mouillés, il détestait lorsque les grains de sables s'accrochait à la peau mouillée, mais il n'avait pas le choix il fallait qu'il trouve une histoire intéressante et ce n'était surement pas ici qu'il allait la trouver.
    Il avança de quelques pas et dépassa Roan en lui lançant sèchement un :


    "Au revoir..."

    Cela voulait clairement dire "merci de m'avoir fait perdre mon temps". Il continua d'avancer avant de s'arrêter en repensant à ce qu'il lui avait dit, au fait qu'il ne connaissait pas Liven, après tout cela pouvait devenir intéressant. Un sourire machiavélique se dessina sur le visage de Mikaël avant que ce dernier ne retourne voir Roan et ne s'assoit près de lui. Il prit son plus beau sourire et lui donna un petit coup de coude pour que le jeune homme le regarde.

    "Excusez moi, je ne sais pas ce qui m'a pris, je suis d'assez mauvaise humeur à cause de ce Reaves... Alors comme ça vous ne le connaissez pas? Meme pas un petit peu? Chef des chasseurs de primes enragés, violent et assassin ça ne vous dit vraiment rien?"


    _________________


    And in a sea of scars the first cut is the deepest
    Hurts - Only You

    Roan Omeda
    Ancien membre

    Messages : 113
    Age : 24
    Métier : Pêcheur ; Ryzeur d'Or .
    Nature : Blue, une louve aux yeux Saphirs.

    Re: Qui dit proie dit prédateur . (pv Mikael :)

    Message  Roan Omeda le Mer 15 Juil 2009 - 18:15

    Roan, pendant qu'il avait répondu au journaliste, n'avait pas pensé regarder celui-ci. Mais il entendit à la fin de sa diction, que le stylo ne dansait plus sur le papier. Malgré cette remarque, jamais Roan n'aurait pu dire quand M. Mikael avait cessé de prendre note. Etait-ce une bonne nouvelle, ou pas?
    Mais Roan ne songeait plus tellement au reporter. Son esprit était fixé sur le fait qu'à part le port et la plage de Sannom, il ne connaisse rien d'autre. Enfin, à part la maison et la petite ruelle dans laquelle il avait vécu avec Klément.
    A vrai dire, Roan avait vraiment honte. Il se sentait si petit et inutile, soudainement. Et Roan ne supportait pas se sentir mal par rapport à lui même. Il ne se sentait plus lui même: son équilibre lui semblait fracturé.
    Et toutes ces pensées peu fructueuses furent amplifiées par un "Au revoir..." sec et froid du reporter qui commença même à s'éloigner. Roan secoua la tête sans comprendre ce qui lui arrivait.
    Etait-ce si étrange de ne pas connaitre ce Reaves?
    Le reporter éloigné, Roan, une vague de honte dans l'estomac, se jura d'acheter le journal en rentrant.
    Mais sa solitude et ses doutes ne durèrent pas bien longtemps: déjà il sentait le sable s'affaisser à sa droite, le journaliste assis à ses côtés.
    Hypocrisie, voilà ce à quoi songeait Roan en remarquant les yeux pétillants de Mikael.

    *Que va-t-il me dire encore? Je sais que j'devrai le connaître ton Reaves! J'irai acheter le journal... Juré!* grogna Roan pour lui-même.

    "Excusez moi, je ne sais pas ce qui m'a pris, je suis d'assez mauvaise humeur à cause de ce Reaves... Alors comme ça vous ne le connaissez pas? Meme pas un petit peu? Chef des chasseurs de primes enragés, violent et assassin ça ne vous dit vraiment rien?"

    Roan fut premièrement surpris que Rogers s'excuse. Bah oui, quand on a pas un grand réseau social, on sait même pas que les gens peuvent s'excuser pour mieux profiter par la suite.

    -Euh non... Enfin! Je sais que ca existait les Chasseurs de Primes, alors logiquement, ils doivent avoir un Chef Ultime. Mais tu m'apprends que son nom est Reaves! . Mais j'achèterai le journal, promis.

    Allez savoir pourquoi Roan se vit obligé d'ajouter qu'il se fournirait le journal... Mais maintenant, il voulait savoir qui était ce Reaves.

    -D'ailleurs, Reaves, c'est son prénom ? Wink


    _________________

    My parents called me Roan, Klement called me Roan. Blue call me Roan.
    And you, will you call me Roan too?  


    avatar
    Mikaël Rogers
    Reporter pour le Gamazine

    Messages : 54
    Age : 42
    Métier : Journaliste
    Nature : Mikaëlesque
    Niveau : Meh...

    Re: Qui dit proie dit prédateur . (pv Mikael :)

    Message  Mikaël Rogers le Mar 21 Juil 2009 - 18:19

    Mikaël avait toujours son petit sourire hypocrite sur le visage, il écoutait avec assiduité ce que lui disait Roan en pensant qu'il ferait un bon cobaye à son expérience de détestage de Liven. Il ne connaissait pas du tout Liven, il était jeune, il venait apparemment de débarqué, il faisait un bon candidat pour un bourrage de crâne en bonne et due forme, un parfait petit "soldat". Déjà c'était un bon début il connaissait les chasseurs de primes, mais pas vraiment et il voulait acheter le Gamazine, c'était parfait!
    En entendant la dernière phrase de Roan, Mikaël hésita entre éclater de rire ou laisser tomber, mais après tout l'opportunité était trop bonne.
    Mikaël se leva d'un bond et fit à nouveau face au jeune homme, il prit un air faussement choqué, un main sur la joue, les yeux exorbités et le bouche grande ouverte. Si son expression n'avait pas été aussi comique, il aurait pu faire peur à plus d'un enfant qui passait par là.


    "Alors vous ne le connaissez pas du tout? C'est très étrange d'habitude il térrorise et menace de mort tout les nouveaux habitants, je ne sais pas comment vous avez réussi à y échapper, mais vous êtes très fort."

    Et hop un petit peu de flatterie pour être sûr de ce mettre Roan dans la poche. Mikaël continua son discours, les yeux fermés, le doigt à moitié levé et la tête acquiesçant comme s'il était en train de réciter une poésie apprise par cœur.

    "Son prénom est Liven, son nom est Reaves, il est l'ex chef des chasseurs de primes, il terrorise à peu près la moitié des habitants et la totalité des nouveaux, une sorte de mélange raté entre un Urgal féroce et une stupide poule de Sandorte. Je ne comprend pas pourquoi il n'a pas été jeté en prison depuis le temps..."

    Il baissa son doigt, arrêta d'acquiescer et rouvrit les yeux, un petit sourire en coin se dessina sur son visage avant qu'il laisse un moment de silence. Il regarda un instant Roan en se penchant vers lui, puis il commença à chuchoter comme un secret qui ne devait pas être révélé.

    "Si vous voulez mon avis, ça m'étonnerais que son vrai prénom soit Liven, je mettrais même ma main à couper qu'il n'est pas totalement humain... Paraît il qu'il aurait tué ses parents à coup de dents parce que son prénom ne lui plaisait pas... Un vrai fou je vous dit!"

    Il jubilait intérieurement, pas de Liven ou de "pro-Liven" de moins en moins nombreux pour contester ses affirmations, c'était le paradis ou presque.


    _________________


    And in a sea of scars the first cut is the deepest
    Hurts - Only You

    Roan Omeda
    Ancien membre

    Messages : 113
    Age : 24
    Métier : Pêcheur ; Ryzeur d'Or .
    Nature : Blue, une louve aux yeux Saphirs.

    Re: Qui dit proie dit prédateur . (pv Mikael :)

    Message  Roan Omeda le Mer 22 Juil 2009 - 1:35

    Roan songea un instant à la stupidité de sa question. Il imagina la tête du journaliste si Reaves n'était pas son prénom mais son nom de famille, ou même un pseudo. Non, un pseudo ferait moins rire... Mais si Reaves était effectivement le patronyme du soit-disant Chef des Chasseurs de Primes, alors Roan se tapait actuellement la honte de sa vie.
    Et, comme jamais Roan n'avait eu de chance pour ce qui avait été de deviner un secret, ou même dans une situation comme celle-là, Reaves n'était pas le prénom de l'homme inconnu à ses yeux.
    Il le sut à l'instant où Mikael Rogers se leva et porta sa main à son visage, l'air scandalisé.

    "Alors vous ne le connaissez pas du tout? C'est très étrange d'habitude il térrorise et menace de mort tout les nouveaux habitants, je ne sais pas comment vous avez réussi à y échapper, mais vous êtes très fort."

    Roan écoutait Rogers attentivement. Son ignorance allait s'évaporer petit à petit. Première donnée: Il terrorrise les habitants de Sannom, tous, sans exceptions. Ou alors Roan était l'exception.
    Cette donnée ne perturba pas Roan. Des psycopathes meurtriers et complètement barges, il en existait plusieurs. Ce Reaves n'était pas le premier à être source de terreur. Les vampires avant lui le faisaient plutôt bien. Très bien même.
    Alors Roan ne semblait pas effrayé par la donnée numéro 1. Peut-être que la deux aurait un impact sur le jeune pêcheur...
    En attendant, Roan ne réalisa même pas que Mikaël lui faisait des éloges. Donc le stratagème du journaliste n'aboutit pas. Malgré cela, Roan attendait toujours, en plus du prénom associé à Reaves, la description de l'homme en question.

    "Son prénom est Liven, son nom est Reaves, il est l'ex chef des chasseurs de primes, il terrorise à peu près la moitié des habitants et la totalité des nouveaux, une sorte de mélange raté entre un Urgal féroce et une stupide poule de Sandorte. Je ne comprend pas pourquoi il n'a pas été jeté en prison depuis le temps..."

    Roan était content de savoir que Reaves avait un prénom, et que celui-ci était Liven. Non, il n'était pas content que ce soit Liven en particulier, seulement content de le connaitre. Appeler quelqu'un par son nom de famille, c'est pas super, vous trouvez pas?
    Et pour Roan, la réponse à l'ultime question que se poser Rogers était plus claire que si elle avait écrite noir sur blanc. Evidemment, c'était sans compter qu'il n'était pas au courant de toute l'histoire.

    -S'il n'est pas en prison, c'est qu'il s'est pas fait prendre, non?

    Roan avait laché cette phrase entre les explications de Mikaël. Celui-ci baissa le doigt qu'il gardait précédemment pointé vers le ciel, et continua sur sa lancée:

    "Si vous voulez mon avis, ça m'étonnerais que son vrai prénom soit Liven, je mettrais même ma main à couper qu'il n'est pas totalement humain... Paraît il qu'il aurait tué ses parents à coup de dents parce que son prénom ne lui plaisait pas... Un vrai fou je vous dit!"

    Roan resta plus longtemps sans réaction. Autant la Donnée numéro 2 n'étant encore moins importante que la première ne fut pas citée ("une sorte de mélange raté entre un Urgal féroce et une stupide poule de Sandorte."), ni développée, autant celles qui étaient enfin présente étaient bien plus intéressantes.

    -Vraiment? Il a tué ses parents seulement parce que son nom ne lui convenait pas? Vous me faites une blague là! Il est vraiment dangereux à ce point-là, Liven Reaves?

    Oui, sans s'en rendre compte, Roan avait gracieusement remplacé le conditionnel du reporter par un véritable passé composé. Cela changeait tout! Et surtout, cela montrait bien à quel point le journaliste avait réussi son coup: Roan était persuadé du mauvais karma de l'ex-chef des Chasseurs de Primes!
    Soudainement, il s'inquiéta, il s'inquiéta beaucoup... Il paniqua, pour dire la vérité. Il paniqua car il ne savait pas où était Blue.
    Evidemment, cette panique hyperbolique n'était pas très censée:
    Blue était un loup, conclusion, elle sentirait le danger.
    Blue était un loup, conclusion, elle avait des griffes et des crocs acérés.
    Blue était un loup, conclusion, Liven Reaves n'avait aucun intérêt à lui vouloir du mal.
    Blue était un loup, conclusion, Roan ne devait pas s'inquiéter.
    Mais Roan paniquait, et était dans l'impossibilité de raisonner.

    -Mon Dieu! Il va la tuer! Que puis-je faire pour l'aider? Aidez-moi, monsieur Rogers, vous qui connaissez si bien Reaves! Ou puis-je le trouver pour l'arrêter! Il ne faut pas qu'elle meure!

    Bon, j'avoue. Roan était un peu paranoïaque sur les bords. C'est également ce que devait penser Mikaël.
    Roan était vraiment en mode: panique à bord. Il se sentait près à gravir des montagnes pour sauver sa Blue. C'était la seule qui l'aimait et lui permettait de passer une vie saine dans autre chose que les regrets. Si elle venait à disparaitre, non, Roan ne voulait pas penser à cela. Il sauverait Blue des griffes de Liven Reaves, même si il devait y laisser sa peau.

    [Suis-je en mode Roan devient barge? ]


    _________________

    My parents called me Roan, Klement called me Roan. Blue call me Roan.
    And you, will you call me Roan too?  


    avatar
    Mikaël Rogers
    Reporter pour le Gamazine

    Messages : 54
    Age : 42
    Métier : Journaliste
    Nature : Mikaëlesque
    Niveau : Meh...

    Re: Qui dit proie dit prédateur . (pv Mikael :)

    Message  Mikaël Rogers le Jeu 30 Juil 2009 - 18:30

    C'était merveilleux, Roan avait l'air de tout gober enfin c'est ce que pensait Mikaël, d'ailleurs ce dernier était aux anges il savait maintenant qu'il pouvait dresser encore plus de gens contre ce détestable Reaves qui était si horripilant. Mais alors que Mikaël jubilait à l'idée d'enfoncer encore un peu plus l'ex chef des chasseurs de primes, le jeune homme devint soudain parano. De qui parlait il? Qui allait être tué? C'est vrai Liven était un fou dangereux mais pas au point de tuer des gens qu'ils ne connaissaient pas et qui ne lui avait rien fait, Mikaël ne l'aimait pas beaucoup mais il ne pensait pas une seconde qu'il puisse faire du mal à la personne dont parlait Roan. Cependant... fallait il vraiment lui dire? Un éclair de malveillance frappa soudain son cerveau, on pouvait même le voir dans ses yeux clairs si on y faisait bien attention. Il se rapprocha alors du pauvre jeune homme, il le prit ensuite par les épaules l'air paniqué tout en le secouant comme un Kravie, vous savez cet arbre au tronc noir, aux feuilles rouges qui ne pousse que dans le bois de Faradel et qui donne de gros fruits servant entre autre de sirop dans le célèbre cocktail "Iceberg glacé". Quoi qu'il en soit il commença à lui crier l'air plus paniqué que jamais :

    "IL EST TRÈS DANGEREUX ET MÊME PLUS!! VOUS DEVRIEZ TOUT DE SUITE PARTIR POUR LA SAUVER!!! IL FAUT VOUS DÉPÊCHER!!!!!!!!!!"

    Mikaël n'avait pas la moindre idée de qui il parlait et à vrai dire il s'en fichait pas mal, ce qu'il voulait c'était voir la réaction de Liven et de Roan quand ils allaient se rencontrer, cela ferait un bon scoop. Il pensa un instant au titre qu'il allait donner à l'article, son cœur balançait entre "Un pêcheur fou s'en prend à l'ex chef des chasseurs de primes tombé en disgrâce" ou alors "Deux psychopathes s'entre-tuent, des milliers de victimes", le premier était pas mal mais un peu trop long et le mot "psychopathe" était tellement mieux.
    Il avait oublié un instant Roan et avait arrêté de le secouer comme un shaker, il regarda un instant sa montre avant de continuer, faussement paniqué :


    "Il doit être à l'académie à cette heure-ci, mais il faudrait vous dépêcher! Qui sait ce qu'il a déjà pu lui faire? Je vous accompagnerais bien, malheureusement mon familier s'est fait attaquer, que dis-je? Déchiqueté! par sa genette diabolique et je ne peux supporter la seul vu de cet ignoble monstre ou de son propriétaire fou."

    Il n'avait aucune idée que la personne dont parlait Roan était son familier et avait inventer cette excuse complètement fausse au fur et à mesure. Il essuya une larme inexistante au coin de l'oeil avant d'ajouter comme conclusion :

    "J'espère que vous comprenez... Je pense que ce n'est pas encore trop tard pour elle mais dépêchez vous!!!"

    Allait t-il mordre à l'hameçon? Mikaël n'en était pas sûr, mais cela ne l'avait pas empêcher d'essayer.


    _________________


    And in a sea of scars the first cut is the deepest
    Hurts - Only You

    Roan Omeda
    Ancien membre

    Messages : 113
    Age : 24
    Métier : Pêcheur ; Ryzeur d'Or .
    Nature : Blue, une louve aux yeux Saphirs.

    Re: Qui dit proie dit prédateur . (pv Mikael :)

    Message  Roan Omeda le Ven 31 Juil 2009 - 21:04

    Roan était dans un état de panique absolument impressionnant. Il n'attendait plus qu'une chose: la réponse du reporter pour empêcher Blue de se faire tuer. Jamais il ne supporterait de n'avoir rien fait contre Liven Reaves alors que celui-ci s'attaquerait au doux pelage de la louve blanche.
    Roan voulait savoir où se trouvait le terrible Liven. Il voulait aussi savoir où était Blue, pour se rassurer. Mais vu qu'il n'en savait absolument rien, le jeune pêcheur continua à s'inquiéter.
    Mikaël semblait appeuré, et cela n'arrangea pas la crainte inexplicable de Roan. Le journaliste s'approcha de lui et, le saisissant par les épaules, commença à le secouer. Cela augmenta la dose d'adrénaline qui coulait dans les veines du jeune Omeda.

    "IL EST TRÈS DANGEREUX ET MÊME PLUS!! VOUS DEVRIEZ TOUT DE SUITE PARTIR POUR LA SAUVER!!! IL FAUT VOUS DÉPÊCHER!!!!!!!!!!"

    Oui! Roan devait partir! Mais où était le psycopathe? C'était cela sa question. Et pour l'instant, Rogers n'y avait pas répondu.
    Roan fallit s'impatienter, mais après une brève pause, son interlocuteur jeta un regard sur sa montre et continua, donnant dans sa lancée les données que Roan attendait depuis quelques minutes maintenant.

    "Il doit être à l'académie à cette heure-ci, mais il faudrait vous dépêcher! Qui sait ce qu'il a déjà pu lui faire? Je vous accompagnerais bien, malheureusement mon familier s'est fait attaquer, que dis-je? Déchiqueté! par sa genette diabolique et je ne peux supporter la seul vu de cet ignoble monstre ou de son propriétaire fou."

    Liven était à l'académie de Sannom, l'école où les élèves apprennent la magie. Roan n'y était jamais allé mais il savait que s'il s'y rendait, ce n'était surement pas pour ouvrir un manuel sur les sortilèges.
    Malgré le fait que Roan n'ait jamais eu l'occasion d'être dans l'académie où se trouvait l'ex-chef des Chasseurs de Primes, il savait, tout comme bon citoyen de Sannom, où l'école réputée se dressait.
    Donc, l'accompagnement de Mikael n'était que futile. Mais Roan trouva la proposition de ce dernier très classe. Après tout, c'était compréhensible, que le journaliste ne puisse voir Reaves si toutes les atrocités qu'il avait énuméré jusqu'au présent étaient réelles. Donc Roan n'en voulut pas au reporter. Après tout, Roan devait également y aller seul, c'était son combat.

    -Merci M. Rogers!


    Sur ces remerciements, Roan s'élança dans la direction de l'Académie, s'imaginant face à un homme bati comme une montagne, une cicatrice laissée par un ennemi affolé scindant son visage dur comme la roche en deux. Il s'engouffra dans une forêt qui reliait plage et domaine de l'Académie, et, bientôt, suivant un sentier poussiéreux, il vit le toit luisant de l'Académie derrière les arbres...


    _________________

    My parents called me Roan, Klement called me Roan. Blue call me Roan.
    And you, will you call me Roan too?  



    Contenu sponsorisé

    Re: Qui dit proie dit prédateur . (pv Mikael :)

    Message  Contenu sponsorisé