Gamaëlia


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Kennedy Stevens.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Albane Mogdanovitch
Ancien membre
avatar

Féminin
Nombre de messages : 40
Age : 34
Maison/Métier : Serveuse.
Date d'inscription : 13/07/2009

MessageSujet: Kennedy Stevens.   Dim 20 Sep 2009 - 20:52



Identité :

    Nom : Stevens.
    Prénom : Kennedy Victoria.
    Date de naissance : 1er avril.
    Âge : 22 ans.
    Sexe : Féminin.
    Métier : Journaliste au Gamazine, sur les traces de ce cher et illustre Mikaël Rogers.


Physique :

    Kennedy est une jolie jeune femme, cela, c’est une chose indéniable. D’un côté, est-ce vraiment étonnant lorsque l’on sait que la demoiselle est un ex-mannequin reconvertie en journaliste ? Non, peut-être pas, en effet. Mais voyons tout cela de manière un peu plus précise, voulez-vous ?

    Tout d‘abord, la jeune fille est de taille tout à fait respectable pour son âge. De plus, en vue de son ancienne profession, il est normal qu‘elle ne soit pas trop petite. On pourrait donc la qualifier de grande, bien qu‘elle ne dépasse pas non plus toutes les personnes qu‘elle peut rencontrer, bien évidemment. Elle ne dépasse d‘ailleurs pas le mètre 80, elle tourne autour du 75, un peu moins peut-être. Bref, nous disions donc une taille tout à fait respectable. En plus de cela, Kennedy possède une silhouette fine et élancée, et ceci du naturel. Elle aime porter de jolies tenues, des robes, des ensembles de coupe compliquée et élégants qui la mettent en valeur, ainsi que divers bijoux et accessoires, mais toujours sans que cela ne penche dans l‘excès. Elle a toujours préféré l’élégance et le raffinement à la fantaisie. Avec ses longues jambes fines, ses hanches anguleuses, ses longs doigts de pianistes à la manucure impeccable et une poitrine plus plate qu‘opulente sans que cela la dérange véritablement, il est sûr que la demoiselle n‘a rien à envier à personne. Sa peau, lisse et satinée, est couleur de marbre, claire et sans imperfections. La miss possède un visage fin aux traits bien dessinés, un petit nez et des lèvres rosées, des sourcils impeccablement taillés. De longs cils, épais et noirs, entourent ses yeux pour en faire ressortir l‘intensité grisonnante des iris. Un regard assuré, inquisiteur, une expression distinguée et quelque peu maligne, voilà qui caractérise généralement l‘air de Kennedy. Ses cheveux, normalement longs et bruns, peuvent changer de coupes et de couleur selon ses envies, à l’aide d’un sort ou deux. Pour le moment, ils sont plutôt courts et noirs, tombent élégamment sur son front, sur ses tempes, le long de ses joues et dans sa nuque. Jamais une coupe à la garçonne ne pourrait paraître plus féminine que cela.

    Doucereuse d‘apparence, quelque peu plus volcanique de caractère, paradoxe intégral mais néanmoins appréciable. Kennedy, donc.


Caractère :

    Si je vous dis que Kennedy voue une admiration sans bornes pour Mikaël Rogers, vous imaginez déjà un peu comment sa psychologie va se présenter ? Et oui, tout juste, je suis sûre que vous allez véritablement apprécier tout cela.

    La demoiselle est tout d‘abord quelqu‘un de fier et entêté. Obstinée, elle n‘est pas du genre à lâcher le morceau si facilement. Ambitieuse, elle sait avoir confiance en elle et paraît bien souvent assurée, ne lésinant jamais sur le moyens pour arriver à ses fins. Désireuse de réussir, elle accorde une importance tout particulière au travail bien fait. Aussi, lorsqu‘elle travaillait en tant que mannequin, ou plutôt modèle-photo pour des marques de vêtements ou accessoires divers, elle donnait toujours le meilleur d‘elle-même pour que tout soit impeccable. Perfectionniste ? Oui, peut-être bien. Mais également incapable de tenir sa langue, d‘être simple spectatrice et de ne pas avoir son mot à dire. C‘est d‘ailleurs ce qui l‘a décidée à quitter son ancien métier, où elle ne faisait que poser, pour devenir journaliste et enfin pouvoir s‘exprimer. Directe, franche et faisant malheureusement souvent preuve d‘un manque de tact certain, la demoiselle n‘hésite jamais à dire ce qu‘elle pense et, paradoxalement, à user de moyens détournés, de mensonges ou de mascarades pour obtenir ce qu‘elle souhaite. Peut-être un peu emportée et flamboyante, aussi. Admiratrice sans bornes de Mikaël Rogers, le célèbre journaliste sans scrupules, elle essaye de calquer ses méthodes de travail sur les siennes, qu‘elle juge plus qu‘efficaces et admirables. Il est son mentor, son idole, son exemple, et elle est pour lui une alliée certaine. Kennedy travaille donc au Gamazine en sa compagnie, s‘en va sillonner la ville à la recherche de scoops pour le journal, officiellement avec un zèle et un professionnalisme certain, officieusement en n‘hésitant jamais à déformer la vérité pour qu‘elle arrange tout le monde, bien entendu. Et puis, les habitants de Sannom n‘allaient pas se plaindre, non ? Après tout, c‘était bien grâce à eux, modestes et talentueux journalistes, que leurs noms avaient le privilège d‘être imprimés sur les pages de leur bien-aimé journal ! Ils devraient plutôt être reconnaissants, tous autant qu‘ils étaient. Pour sûr.


Histoire :

    Histoire :

    Kennedy Victoria Stevens est née sur Terre, aux Etats-Unis d‘Amérique, dans la ville de New-York. Sa mère se nommait Anastasia Stevens, elle était une Gamaëlienne qui avait décidé d’emménager dans le monde voisin après ses études. Elle était tombée amoureuse d’un américain, qui s’appelait James Graham et qui était du genre volage, incapable de se fixer avec personne. Pourtant, il fit un réel effort pour cette jeune femme et réussit à vivre cinq ans avec elle sans la tromper, avant de prendre finalement la poudre d’escampette. Il eut cependant le temps de lui faire deux enfants : un fils, Charlie, et deux ans après, une fille, Kennedy. Aux trois ans de cette dernière, il fit ses bagages et s’en alla. A partir de là, les trois Stevens n’eurent plus aucune nouvelle de sa part. Et c’était tout aussi bien comme cela.

    Anastasia Stevens travailla dur pour que ses enfants ne manquent de rien et qu’ils soient élevés dans les meilleures conditions possibles. Le comprenant, et pour la remercier, déjà toute petite, la jeune Kennedy faisait en sorte de bien étudier et d’obtenir de bons résultats à l’école. Elle fut remarquée très tôt par une agence de mannequinat quelconque de la célèbre ville terrienne, alors qu’elle n’était encore qu’au collège, et accepta de se prêter au jeu. Elle devint ainsi un modèle-photo pour des marques de vêtements, d’accessoires, de chaussures, de parfums divers, s’amusant de cette activité qu’elle assurait en parallèle de ses études, ne se découvrant de passion pour rien d’autre. Enfin, pas tout de suite. Car elle aimait imposer son point de vue et les ragots, cela, on pouvait déjà le remarquer. Elle aimait la lecture, la littérature tout comme les magazines, appréciant le monde médiatique et ses prouesses. L‘enivrante célébrité, les racontars, les scoops, les articles tendancieux, les scandales… Déjà à cette époque, elle se découvrit un attrait certain pour le monde médiatique, celui du journalisme notamment, mais elle ne travailla pas dans cette branche tout de suite.

    Elle finit par quitter la Terre, sa profession de jeune mannequin et sa mère pour aller étudier sur Gamaëlia, le monde natal de cette dernière. En effet, les deux enfants Stevens se découvrant des facultés pour la magie, Anastasia décida de les envoyer suivre des études sur le continent Gamaëlien. Ainsi Kennedy découvrit-elle ce monde où elle déciderait de vivre après ses études. Elle fit également la rencontre de son Familier durant cette période, un tigre blanc qui se nommait Alaska, étrangement, et qui préférait que l‘on l‘appelle plus simplement Al. Un félin tranquille et paresseux, exemple typique du je-m’en-foutisme parfait, mais qui savait néanmoins se réveiller et montrer les crocs si l’on s’en prenait à son humaine. Sa moitié, son autre, son Familier, donc. Sortie diplômée de l’Académie, d’ailleurs plutôt douée en magie sans néanmoins avoir la prétention d’être une des meilleures du domaine, Kennedy décida de rester vivre sur Gamaëlia. Elle reprit une carrière de mannequin, exposant ici et là son jolis minois pour des publicités diverses, un peu partout, histoire de gagner suffisamment de ryzs pour bien vivre. Elle vécut ainsi quelques années, après ses études, sans vraiment se fixer, puis finalement, elle se décida à quitter ce métier qui ne lui permettait pas de s’exprimer comme elle le voulait réellement.

    Elle décida ainsi de faire carrière dans le journalisme, et commença dans les bureaux d’un petit magazine à scandales. Mais ambitieuse, elle l’était. Et surtout, elle admirait la personne illustre de Mikaël Rogers, le célèbre reporter sans scrupules. Aussi décida-t-elle au bout d’un moment de quitter son premier journal, pour s’en aller à Sannom et tenter sa chance auprès du Gamazine. Ses compétences lui permirent d’acquérir un poste de journaliste, comme elle le désirait. Aujourd’hui, elle admire toujours autant Mikaël Rogers, le soutient dans tout ce qu’il fait, l’aide comme jamais, s’en va sillonner la ville à la recherche des derniers scoops, tout comme son idole. Son niveau de magie aidant, elle peut en plus ainsi sauver de précieux clichés que certaines personne seraient tentées de brûler, par exemple, des choses utiles du genre. Une journaliste du célèbre Gamazine dans toute sa splendeur, donc.

    Membres de la famille : Kennedy ne se souvient pas de son père, celui-ci s‘étant barré de la maison alors qu‘elle n‘était âgée que de quelques années, trois à tout casser. Elle sait juste qu‘il était du genre volage et incapable de se fixer, aussi avoir deux enfants avec la même femme et vivre 5 ans avec eux fut un véritable miracle. Qui ne dura pas, donc. Sinon, la mère de la demoiselle se nomme Anastasia Stevens, et habite aujourd‘hui sur Terre, aux Etats-Unis, là où ses enfants avaient vu le jour et où elle avait emménagé après la fin de ses études Gamaëliennes. Kennedy reçoit quelques lettres de sa part, de temps en temps, mais sinon, elle ne la voit plus aussi souvent. Et enfin, il y a Charlie, son frère de deux ans son aîné, parcourant le continent de Gamaëlia à droite et à gauche pour toucher un peu à tout et gagner sa vie comme il l‘aimait.


Familier :

    Nom : Alaska, ou juste Al.
    Comment avez-vous connu votre familier ? Kennedy et Alaska se sont rencontrés alors que cette première était venue une première fois sur Gamaëlia pour ses études. La demoiselle Stevens le croisa lors d’une innocente balade en forêt qui lui fit rapidement comprendre qu’elle n’avait aucun sens de l’orientation, et le tigre majestueux lui permit de retrouver son chemin. Encore aujourd’hui, maintenant qu’ils ne se séparent plus, c’est grâce à lui que Kenny ne se perd plus à droite et à gauche.
    Race : Un tigre blanc.
    Physique : Al est d’une taille plutôt moyenne pour un tigre blanc, pas forcément extrêmement massif mais ni pour autant moins menaçant quand il montre les crocs. Il possède une grâce propre aux félins de son espèce, ainsi qu’un pelage rayé blanchâtre et doux, des pattes élégantes et des yeux inquisiteurs d’un bleu très clair.
    Caractère : La plupart du temps, Al donne l’impression de se foutre de tout. Toujours en train de somnoler dans un coin, ou de se contenter de suive le mouvement, il peut également donner l’impression de se montrer discourtois ou indifférent, mais mine de rien, il veille. A ce que son humaine reste en un seul morceau, déjà, surtout. Observateur, vif d’esprit, il sait réagir avec vitesse et expertise. Il ne saute néanmoins pas sur tout ce qui bouge, loin de là, il se contente de répliquer lorsqu’on le cherche et c‘est parfaitement suffisant. Un garde du corps à quatre pattes, en quelque sorte.
    Quels sont vos liens ? Humaine et tigre blanc s‘apprécient mutuellement. Si Kenny s‘insurge parfois du manque de réaction ou de l‘indifférence de son Familier, elle l‘adore néanmoins toujours autant, et ceci depuis leur toute première rencontre. Al veille sur son humaine comme un parfait Familier, et même s‘ils leur arrivent d‘avoir des divergences de points de vue ou des disputes quelconques, il n‘empêche qu‘ils sont très liés.



Autres :

    Quelle guilde souhaiteriez-vous intégrer ? Les Arimags, siouplaît x)
    Comment avez-vous connu le forum ? Il était une fois une certaine Kisa qui devint Ama, qui eut beaucoup de personnages de passages, que tout le monde appelle Oz maintenant, qui avait un double-compte qui se nommait Perséphone et qu‘elle modifia en Kennedy. En gros <3 Ouais, en bref, c‘est encore moi quoi --’ Je vous aime, que voulez-vous. Ah et au passage, désolée pour l‘histoire qui n‘est guère développée, mais là, je n‘ai pas envie de faire une fiche très longue, sorry ^^'




Dernière édition par Kennedy Stevens le Mar 2 Mar 2010 - 19:52, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arya Evans
Admin
Cheftaine des Magassionnels
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3298
Age : 35
Maison/Métier : Magassionnelle
Année d'étude/de pratique : //
Familier : Un lynx - Tynador
Date d'inscription : 21/08/2006

MessageSujet: Re: Kennedy Stevens.   Dim 20 Sep 2009 - 21:42

Re x fois bienvenue x)

Son niveau de magie aidant, elle peut en plus ainsi sauver de précieux clichés que certaines personne seraient tentées de brûler, par exemple, des choses utiles du genre. Une journaliste du célèbre Gamazine dans toute sa splendeur, donc.

* Ne se sent pas visée *

Bah que veux-tu que je dise... Rien xD Je valide pour ma part, et l'histoire est très bien comme ça ^^ Attends soit Liven soit Edryn ^^


T'es mort
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gamaelia.heavenforum.com
Albane Mogdanovitch
Ancien membre
avatar

Féminin
Nombre de messages : 40
Age : 34
Maison/Métier : Serveuse.
Date d'inscription : 13/07/2009

MessageSujet: Re: Kennedy Stevens.   Dim 20 Sep 2009 - 21:44

J'aurais du te mettre une dédicace sur cette phrase, oh oh oh xD

Merci et okay What a Face


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edryn Edge
Admin
Fan d'Alia
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3261
Age : 99
Maison/Métier : À la retraite
Familier : Bolognaise, une marmotte timbrée.
Date d'inscription : 10/11/2006

MessageSujet: Re: Kennedy Stevens.   Dim 20 Sep 2009 - 22:19

Très chère Kenny pour moi c'est validation sans problème.

Au risque de répéter ce qu'a dit Arya, je trouve ton histoire très bien comme ça et j'ajouterais que j'aime beaucoup ton caractère et le je m'en foutisme de ton familier.
Sache que Mikaël se réjouit de ton arrivée plus que quiconque ^^ Enfin ses photos ne seront plus ratés ou brûlés et enfin une femme qui apprécie Mikaël à sa juste valeur XD




« It began with an ending. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Kennedy Stevens.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Kennedy Stevens.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ted kennedy on obama's camp!!!
» U.S. Senator Ted Kennedy dies at 77
» Lou Kennedy [Pouffy]
» Lemieux et Stevens...
» Heather Stevens Williams

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gamaëlia :: Archives :: Anciennes présentations-
Sauter vers: