Gamaëlia


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Un Mojito ? [LIBRE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Un Mojito ? [LIBRE]   Lun 17 Mai 2010 - 22:50

Première journée à Gamaëlia. Bilan : Jade avait observé, toute la journée, la rue, les gens, la magie qui flottait dans l'air, respiré l'atmosphère nouvelle du lieu. Et bonne nouvelle, elle était déjà inséré à une guilde et avait son premier contrat en poche. Jusque maintenant elle avait toujours agit seule, sans appartenance à quoi ou à qui que ce soit. En attendant, c'était ici qu'elle avait atterri. Quelle ironie, une boîte de nuit branchée, des gamins déchirés, la drogue qui passait entre toutes les mains, les cocktails et autres coupes de champagne qui étaient servis en abondance. Son milieu naturel... Comme quoi, au fond, qui avait-il de différent entre ici et ailleurs ? Jade traversa la piste, essayant de ne pas trébucher, avec l'aide de ses coudes et après maintes contorsions, elle arriva enfin au bar. Il y avait du monde ce soir-là, l'endroit était plein à craquer. La jeune fille ne connaissait personne, aucun de tous ces visages ne lui semblait familier. Elle était seule, perché sur le haut tabouret, accoudé au comptoir en aluminium. Ses oreilles bourdonnaient, la musique était forte, son corps était comme parcouru de vibrations, elle comprenait pourquoi tous ces jeunes étaient en transe sur la piste. Pour elle, la musique avait toujours été un exutoire, quelle qu'elle soit, chaque genre, chaque style avait son intérêt tout particulier. Jade se fondait parfaitement dans la masse, ce soir, elle était sobre, noire et élégante, sans une once d’exubérance.

« -Bonsoir, qu’est-ce que j’vous sert ?

-Un Martini… s’il vous plait »

Répondit la nouvelle arrivante d'un ton qui trahissait une pointe de dédain. Le « s’il vous plait » avait été dur à cracher, mais en bonne anglaise elle respectait les convenances. Il lui fallait oublier pourquoi elle était là à cette heure avancée, toujours en avance sur ses victimes. Il était 3h36 et dans une heure et 24minutes, son contrat devait être rempli. Cela lui laissait du temps…

« -Un autre, je vous prie. »

Et le quatrième Martini fut servi. Très solennel. Sa solitude la lassait, elle jetait des regards à la dérobée aux alentours afin de trouver une personne qui aurait pu attirer son attention. Ses sens ne la trompaient généralement guère. Rien, absolument rien, néant, trou noir. Eh bien ce ne sera pas ce soir qu’elle fera une rencontre aussi intéressante qu’intéressée. Dommage, en plus elle n’avait pour l’instant nulle part où dormir. Et tant pis, Jade se leva après deux ou trois autres verres, chancelante, la chaleur ambiante lui était insupportable, et une cigarette n’était pas de refus. Un pas en arrière et la demoiselle eu juste le temps d’entendre le bruit du verre brisé, et de le voir éparpillé sur le sol avant de comprendre qu’une personne qu’elle n’avait pas encore remarqué venait de se prendre le contenu d’un Mojito, qui coulait encore le long de ses vêtements. Ah non, pas ça ! Jade détestait les excuses… Elle mit d’abord une dizaine de secondes à toiser l’inconnu(e) en face d’elle, sans vraiment avoir le temps d’apprécier, ou déprécier, son visage. Juste la toiser, regard appuyé, sourire moqueur au coin des lèvres, air nonchalant… Prendre ça avec le sourire, surtout ne pas paraître énervée, ce qu’elle était lorsqu’elle se donnait ainsi en spectacle. En fait, il n’y avait aucun spectacle, car tout le monde était occupé à vaquer à ses occupations, boire, tapage nocturne, danses qui prenaient parfois un caractère sexuel, discussions (bien dans l’endroit !)… Au final, seul le serveur paraissait embarrassé, ainsi que, bien probablement, la personne qui venait de se prendre le cocktail dans la figure. C’était le moment.

« Je suis vraiment confuse, pardonnez-moi, il se trouve que je viens d’arriver, et que je me suis trouvé ici par le grand des hasards, en fait cette endroit me perturbe je crois… »

Et BIM ! Se faire passer en tant que victime. Stéréotype des personnes qui ont du mal à assumer leurs actes ou mensonge purement pratique ? Surement les deux. Et qu’importe, sa cigarette se languissait dans sa poche. La politesse aurait pourtant voulu qu’elle propose un lavage au pressing, ou carrément le remboursement de l’habit… Enfin bref, Jade avait déjà la patience d’attendre que la personne debout en face d’elle réagisse. Et c’était encore bien trop long.
Revenir en haut Aller en bas
 
Un Mojito ? [LIBRE]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ? Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gamaëlia :: Archives :: C'est l'histoire... :: Période d'entre deux-
Sauter vers: