Gamaëlia


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 tout raté !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yoshimo Isatae
Ancien membre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 82
Age : 34
Maison/Métier : Chef des Meragas, Chef du Clan Isatae
Année d'étude/de pratique : 3 années
Familier : Venoma - Araignée Frelon amoureuse de son humain.
Date d'inscription : 05/04/2010

MessageSujet: tout raté !   Sam 10 Jan 2015 - 5:21

Pour commencer,
Bonne année! Bonne Santé et Meilleurs voeux!

J'ai raté pas mal de truc... j'en suis désoler. J'ai rapidement parcouru le fofo vue que je me co via téléphone mais je dirais une chose si vous refaites le fofo ou un neuf compter sur moi pour vous suivre je peux pas vous laisser faitr un fofo sans un bon gros taré pour l'animation sadique!

Bref... pour me contacter prenez mon skyp
Nom de compte: Psycho_jumpeur

Et désolé de la longue absence mais j'ai eu droit à une nouvelle grosse galère me privant de pc...

Vous me manquez! Bisous à tous!

Cordialement,
Yoshimo Isatae! What a Face


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edryn Edge
Admin
Fan d'Alia
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3256
Age : 99
Maison/Métier : À la retraite
Familier : Bolognaise, une marmotte timbrée.
Date d'inscription : 10/11/2006

MessageSujet: Re: tout raté !   Lun 12 Jan 2015 - 21:39

Bonne année à toi aussi ^^

Pour le moment, le nouveau forum est toujours en construction, mais je t'invite à lire les différents messages postés sur le sujet pour que tu puisses te familiariser avec ce futur forum qui, finalement, n'aura pas grand chose à voir avec celui-ci. Le contexte, la période, le lieu est différent, il n'y a plus de magie, on passe de la fantasy à la dystopie, on adopte les avatars réels... Il se peut donc qu'au final, ça ne t'intéresse plus.

De plus, même si je ne suis pas forcément la mieux à même de te faire la remarque, ton orthographe est juste et il faudra y faire attention puisque la validation des membres sera sûrement un peu plus "sévère" que celle de Gamaëlia (si ça peut t'aider, je ne sais plus qui, je ne sais plus où, avait posté ce site : http://www.scribens.fr/, qui est une sorte de "bonpatron").

Enfin, si vraiment ce n'est pas pratique pour toi de naviguer sur internet, essai au moins de lire le message ci-dessous (contexte, groupe, période...). Ça peut faire peur, mais tu sauras à quoi t'attendre :


La Bête a écrit:
TIMELINE

2015 : L'Ancien Monde - Il est difficile de rendre compte d'une époque dont nous ne savons plus rien, qui a pratiquement disparu de la mémoire collective. Pourtant, on sait que le monde se précipitait déjà vers sa fin. L'amenuisement des ressources fossiles, les crises économiques mondiales, les fanatismes de tous bords, les pandémies... autant de signes de la catastrophe à venir, une catastrophe qui aurait pu être évitée. Les conflits mondiaux se sont intensifiés, jusqu'à prendre des proportions incontrôlables. Ce monde interdépendant et interconnecté se faisait l'instrument de sa propre destruction...


2023 : La Chute et l'Errance - Huit ans. C'est le temps qu'il a fallu aux civilisations modernes pour atteindre le point de non-retour, pour prôner l'annihilation complète au nom de la justice et de la paix mondiale. Les témoignages sont rares pour rendre compte du chaos qui régnait dès lors. La menace nucléaire a cessé de n'être qu'une notion abstraite lorsque la première bombe fut envoyée. Puis, ce fut l'embrasement des villes, la fuite des populations, la destruction aveugle... lorsque les pouvoirs centraux ont été touchés, les militaires ont commencé à abandonner leurs postes en sabotant les armes qui restaient derrière eux. Livrée à elle-même, la moitié de la population mondiale qui avait survécu a commencé à s'entredéchirer pour survivre.

Ici, aux Etats-Unis, nous nous sommes constitués en de petites communautés pour nous entraider. Mais cela n'a pas empêcher les dérives. Il y a eu beaucoup de morts après les guerres à cause de la famine, des maladies, et de nos semblables pour qui tuer était devenu un acte rationnel et nécessaire. L'humanité est redevenue nomade, se déplaçant au fil des saisons et se rendant de villes en villes, du moins, pour celles qui n'avaient pas été rasées de la surface de la terre. Les plus fortes se sont sédentarisées, mais aucune n'a réellement duré. Il a même été question de l'établissement d'un nouveau gouvernement américain avant que les rumeurs de sa déroute ne se propagent à travers le pays. Nous avons compris que nous étions seuls et que nous ne pouvions compter que sur nous-mêmes.


2093 : Le Commencement - Chicago avait d'abord été une menace pour nous, nous en avons fait notre force. Notre installation s'est faite dans les cris et le sang, mais c'est l'espoir qui nous a fait rester. L'espoir fou de redonner un peu de sens à notre monde, de réussir à s'approprier les savoirs anciens. L'humanité devait sortir grandie de cette épreuve et c'est ce que nous prévoyions de faire. Nous nous sommes organisés, disciplinés, fédérés derrière le pouvoir fort incarné par les Protecteurs. En nous réappropriant les anciennes technologies, nous avons créé une nouvelle civilisation des ruines de l'ancienne.


2103 : Aujourd'hui - Pour la première fois depuis la Chute, il existe un endroit où les hommes peuvent travailler et vivre ensemble en sécurité. Nous avons réussi. Après dix ans de travail acharné, nous sommes enfin parvenus à faire de Chicago notre foyer et celui de tous ceux qui seront prêts à accepter nos règles et à nous rejoindre. Il reste encore beaucoup à faire. La Reconstruction prendra encore du temps. Mais nous faisons désormais plus que survivre...



CONTEXTE GENERAL

Le monde, tel que nous l'avons toujours connu, n'existe plus.

Il a basculé en quelques décennies de guerre et de chaos, dépassé par sa propre démesure, oublié par l'effacement du temps qui passe. La chute de nos civilisations modernes a plongé l'humanité dans une quête perpétuelle pour la survie. La peur a fait loi et le sang n'a eu de cesse de couler. Pendant l'Errance, dans ce nouveau siècle d'obscurité, la vérité sur ce qui s'était réellement passé fut perdue. Pourtant, près d'un siècle après la Chute, notre monde renaît de ses cendres.

Il s'est engagé dans une nouvelle ère d'espérance et de reconstruction. Nous avons redécouvert les anciennes technologies pour les mettre au profit d'une population qui avait oublié la notion même de confort et de luxe. Dix ans déjà que les hommes ont réinvesti les grandes villes, qu'ils rebâtissent et se réapproprient la dignité qui était la leur. Chicago est l'une d'entre elles. L'ancienne cité est reconstruite sur ses propres ruines et connaît à nouveau prospérité et expansion. La civilisation reprend ses droits sur l'anarchie et la société humaine prend un nouveau départ. Mais cette stabilité et cette sécurité nouvelles ne sont possibles que grâce à un pouvoir fort, capable de nous protéger. C'est ce qu'incarnent les Protecteurs dont le gouvernement veille à la sécurité et au bien-être de tous. Sous leur égide et leur contrôle, on connaît à nouveau la paix.

Une paix d'autant plus précieuse qu'elle est fragile. Les Vagabonds errent aux abords de la ville et la menacent de pillages. Ils sont encore empreints de cette violence dictée par les épreuves qu'ils ont pu traverser à l'Extérieur. Cependant, tous ne constituent pas une menace. Certains désirent faire partie de cette communauté, intégrer un nouvel ordre social. Néanmoins, ces Prétendants devront mériter leur place et demeurent sous surveillance. D'ailleurs, nous le sommes tous. C'est à cela que sert le Référencement, pour que l'on puisse toujours se prémunir des actes isolés et destructeurs d'un individu dangereux. Identifier, ficher, contrôler, interpeller et au besoin éliminer... c'est à ce prix qu'est notre sécurité. Les Gardiens sont là pour assurer cette mission, pour préserver cet idéal de paix, pour maintenir l'ordre et la vie en communauté. C'est ce que ne cessent de répéter les Influents lorsqu'ils relaient le message et la politique des Protecteurs dans les journaux, à la télévision, ou à la radio. Par moment, ils arrivent même à nous faire oublier que le monde est devenu aussi vain. On retrouve l'espoir d'une vie meilleure, on accepte à nouveau de croire en l'avenir.

Pourtant, la violence n'a pas été totalement éliminée de notre nouveau mode de vie. L'Arène reste un mal nécessaire. Ce lieu permet d'évaluer les capacités des Prétendants les plus robustes lorsqu'ils désirent s'intégrer rapidement et devenir des Gardiens à leur tour. Mais il permet surtout de faire des exemples d'exécutions contre les criminels et les Vagabonds hostiles qui mettent en danger notre survie. C'est aussi un exutoire, pour nous autres Résidents, lorsque l'angoisse se rappelle à nous, lorsque la peur de perdre ce que nous avons bâti se fait trop forte. Car c'est vrai. Le monde a changé et l'indulgence est devenue synonyme de faiblesse. « Safe and Strong », telle est notre devise.

Notre système n'est pas parfait, mais il fonctionne.

Cependant, nous devons maintenant faire face à une menace inattendue qui vient de l'intérieur. Notre modèle n'est pas apprécié de tous. Une voix encore timide mais discordante tente de se faire entendre. Certains Chicogans, encore peu nombreux, rejoignent un groupuscule dénoncé comme dangereux : les Dissidents. Ils entendent remettre en cause tout ce que nous avons établi jusqu'ici et qui nous a permis d'aller si loin, de renaître. Certains se déclarent ouvertement hostiles aux Protecteurs, la plupart se dissimulent dans la foule. Ils sont prêts à remettre en cause la légitimité des Protecteurs, à ouvrir la ville aux Vagabonds, ou à critiquer ouvertement la mission des Gardiens et les privilèges des Influents... tout ceci au nom d'une liberté naïve et dangereuse. Qu'importe la vie privée quand on peut dormir sereinement la nuit ? Que vaut la liberté d'expression lorsque l'on doit présenter un front fort et uni ?

...En réalité, qu'est-on prêt à sacrifier ou à réclamer pour notre survie ?




LES GROUPES


LES PROTECTEURS

DESCRIPTION :
Les protecteurs sont les fondements et la clef de voûte du système, le rempart contre l'anarchie et la ruine. Ils sont les dirigeants emblématiques qui nous ont guidé jusque-là, qui ont permis à la civilisation de renaître de ses cendres. Et pour cela nous leur sommes reconnaissants.

Aucun d'entre eux n'a été élu. Ils se sont imposés par leurs compétences, leur capacité à endosser les responsabilités qui devaient être assumées, et ce bien avant que notre communauté soit aussi nombreuse et puissante. Aujourd'hui encore, ils sont en charge de prendre les décisions importantes, celles qui visent la protection et le bien-être de chacun.

Constitués en un gouvernement collégial et une administration efficace, les Protecteurs agissent dans l'intérêt général mais leur pouvoir ne connaît que les limites qu'ils s'imposent. Beaucoup considèrent toujours qu'ils représentent l'autorité rassurante à laquelle ils peuvent se fier, que leur contrôle permanent est un mal nécessaire et que leurs privilèges ne sont qu'une juste rétribution de leur abnégation pour le salut de tous. Mais pour d'autres, ils inspirent crainte et méfiance, revêtent l'apparence d'un État totalitaire, corrompu et liberticide.

Combien de temps leur légitimité rencontrera-t-elle l'adhésion du plus grand nombre ?
A vous de nous le dire.


JOUABILITE :
Si les Protecteurs sont la clef de voûte du système politique, ils sont aussi et surtout la clef de voûte du système de jeu. En effet, les enjeux du contexte et des intrigues du forum reposent précisément sur l'existence de ce gouvernement totalitaire et intrusif. Leur nombre est limité à 9, et pour pouvoir en incarner un, vous devrez remplir une fiche spéciale ou sélectionner un profil qui vous intéresse parmi les prédéfinis. À ce titre, il est important qu'ils ne soient pas envisagés de façon stéréotypée.

Les Protecteurs forment en effet un groupe difficile à appréhender. Il réunit des gens qui se sont battus, qui ont dû prendre des décisions difficiles afin d'assurer la survie d'une communauté, et qui y sont parvenus, puisque Chicago est désormais une ville sûre et en pleine reconstruction. Il y a donc une part d'idéal et de soucis pour l'intérêt général qu'il faut prendre en compte dans la façon d'aborder la psychologie d'un Protecteur.

Néanmoins, les pouvoirs dont ils disposent n'ont pratiquement aucune limite et les enjeux auxquels ils doivent faire face sont nombreux. La crainte est un élément central à prendre en considération. Elle motive leur action, la justifie parfois ou leur permet de manipuler l'opinion publique. En effet, pour asseoir leur légitimité, les Protecteurs ont recours à la propagande et à l'endoctrinement. Par ailleurs, il y a une certaine propension d'abus et de corruption qui perdurent au sein du système qu'ils ont instauré. Et enfin, il n'y a pas de limites à leur objectif sécuritaire, le système du référencement le montre bien.

Mais est-ce à dire qu'ils sont tous des dictateurs en puissance qu'il faut à tout prix chasser du pouvoir ? Rien n'est moins sûr. Ils peuvent tout à fait avoir des opinions opportunistes, altruistes, liberticides ou libertaires. D'une façon générale, il y a fort à parier que la plupart sont convaincus de la nécessité de leur action et veulent en effet protéger le plus grand nombre. Leur philosophie majoritaire est un peu celle du : « nous faisons ce qui doit être fait », peu importe si cela est très limite d'un point de vue moral. Le monde s'est effondré, la morale aussi, seule compte la survie. Et même si l'on aurait tendance à condamner nombre de leurs actions au nom des libertés individuelles, force est de constater que le système fonctionne, que les Résidents sont en sécurité, et que par crainte ou par conviction, la plupart les approuvent.



LES GARDIENS

DESCRIPTION :
Si les Protecteurs sont la clef de voûte du système, les Gardiens en sont les piliers. Ils constituent une véritable milice armée, entraînée et organisée, et ont pour mission de veiller au maintien de l'ordre et de protéger la ville contre les menaces extérieures. Ils sont omniprésents, dans l'intérêt de tous.

Les Gardiens inspirent une certaine crainte et un certain respect du fait qu'ils soient rompus au combat et qu'ils se trouvent directement sous les ordres des Protecteurs. Ils bénéficient de ce fait d'un statut social enviable. Efficaces et disciplinés, les Gardiens sont le bras armé de notre communauté contre les Vagabonds, mais aussi contre les Dissidents ou les simples criminels. Ils patrouillent dans les rues pour avoir une présence dissuasive, contrôlent la population à la recherche des Vagabonds qui auraient échappé au Référencement, et interviennent auprès de quiconque représente une menace pour la survie de la communauté.

Dans un monde instable et dangereux, ils assurent notre sécurité. Du moins tant que l'on ne cherche pas à bouleverser l'ordre établi...


JOUABILITE :
Les Gardiens sont la traduction concrète de la politique sécuritaire des Protecteurs. Ce sont eux qui vont agir directement auprès de la population, eux qui procéderont au contrôle du Référencement et aux exécutions ou au recrutement dans l'Arène, eux encore qui vont être amenés à s'opposer frontalement aux Vagabonds et aux Dissidents.

Un Gardien est avant tout un combattant, quelqu'un capable de se défendre et de tuer le cas échéant, mais aussi quelqu'un qui fait partie du système. Ils reçoivent des ordres qu'ils doivent exécuter et servir les intérêts qu'on leur demande de défendre. Néanmoins, il s'agit d'un groupe qui peut réunir des personnages très contrastés. En effet, certains seront Gardiens par choix délibéré, d'autres y auront été enrôlés de force en ayant survécu dans l'Arène.

Pour ceux qui en font le choix délibéré, leur sélection s'effectue sur la base de leurs capacités physiques, mais aussi sur leur loyauté évaluée à l'aide de tests d'aptitude. Elle se solde par un combat au sein de l'Arène qui consistera peut-être en la mise à mort d'un criminel, ou bien un simple affrontement contre un champion. Néanmoins, il existe une opportunité pour les Prétendants d'intégrer les rangs des Gardiens lorsqu'ils choisissent de faire preuve de leurs capacités dans l'Arène plutôt que d'attendre la fin de leur période d'adaptation. Cependant, même en cas de victoire, ils feront l'objet d'une surveillance accrue le temps de dissiper les doutes sur leur loyauté.


Certains Gardiens exécuteront les ordres sans broncher, tandis que d'autres auront quelques soucis de conscience. Cependant, dans une société où la justice est arbitraire, il faudra prendre garde à ce que les Gardiens ne soient pas stigmatisés. Comme pour les Protecteurs, leur action est à double visage dans la mesure où ils devront parfois accomplir le pire pour le bien de tous. La façon dont votre personnage vivra cette difficulté morale est précisément l'enjeu du choix d'un tel groupe, en particulier au contact des Vagabonds, des Prétendants et des Dissidents que vous serez amenés à croisés au détour du RP.



LES INFLUENTS

DESCRIPTION :
Ils sont les fondations du système, stables et solides. Comme leur nom l'indique, les Influents sont des personnalités incontournables de la vie politique, médiatique ou économique. Ils sont journalistes, présentateurs télé, star de la chanson, champions de l'Arène, directeurs des projets de reconstructions...

Ils ont la main mise sur les médias et sur le marché du travail, nous divertissent des difficultés quotidiennes, nous informent des événements de la communauté, véhiculent la politique des Protecteurs. Nous les admirons et nous les envions, pour leur talent quelque fois, pour leur statut privilégié surtout. Cependant, leur popularité semble justifier tous les passe-droits, tous les excès.

Instrument essentiel de leur politique, les Influents entretiennent des liens très étroits avec les Protecteurs. Mais leurs faveurs se marchandent à la hauteur de l'amour que leur voue le public...


JOUABILITE :
Sans aucun doute le groupe le plus ambivalent du jeu. Les Influents vont être des personnages placés au cœur du système, de sa corruption et de la manipulation que le gouvernement exerce sur la population. Mais surtout, ils sont à la fois des instruments et des intriguants du pouvoir et présentent à ce titre un double intérêt.

Dans un premier temps, ils sont clairement dépendants des Protecteurs. En effet, il n'y a pas d’État totalitaire sans une bonne manipulation des médias et un contrôle rationnel de l'économie. Les lignes éditoriales suivent donc celles imposées par le gouvernement sous peine de subir la censure. Dans cette perspective, ils sont moins influents qu'influencés. Ils bénéficient d'une position sociale élevée et ont ainsi tout intérêt à ce que le système continue de tourner.

Dans un second temps, les Protecteurs sont clairement dépendants d'eux. Ils bénéficient d'appuis, de contacts, d'une tribune qui leur donne du pouvoir sur les membres du gouvernement. Les limites sont parfois floues sur la question de savoir qui demande une faveur à qui. Les lobbyistes jouent de la corruption, les médias favorisent la position de celui qui leur accordera le plus de privilèges. Tout est affaire de politique tandis que la population ignore ou ferme les yeux sur ces pratiques.

Il va donc sans dire qu'un Influent est un personnage ambitieux, prêt à s'exposer publiquement, voire à jouer à un petit jeu dangereux. Mais c'est aussi un personnage qui pourra jouir d'une certaine position sociale, d'une certaine popularité auprès d'une population manipulée. L'interdépendance avec le groupe des Protecteurs est un élément essentiel à prendre en considération, de même que le fait que ce sont des personnages généralement éclairés sur la réalité du système, les travers de sa corruption, les ressorts de la manipulation exercée... bien que cela n'empêche en rien un peu de fanatisme.



LES VAGABONDS

DESCRIPTION :
Les personnes de l'Extérieur, les nuisibles, les rejetés... tels sont les Vagabonds. Dans ce monde devenu hostile et incertain, on se définit avant tout par son allégeance. Et ceux-là ne sont pas des nôtres.

Ils se divisent en trois catégories. D'abord, il y a ceux qui demeurent dans les décombres des faubourgs et les ruines, qui attendent, embusqués, l'occasion de nous dépouiller de ce que nous avons. Ils sont dangereux, uniquement motivés par l'appât du gain et rejettent toute idée d'intégration à la communauté. Puis, il y a ceux qui ont réussi à tromper notre vigilance, à s'infiltrer parmi nous pour vivre à nos dépens. Des profiteurs, traqués par les Gardiens, traités comme des moins-que-rien. Enfin, il y a ceux que nous avons chassés, qui nous ont trahi.

Les Vagabonds sont bien souvent des êtres désespérés qui mènent une existence incertaine où la survie est chaque jour plus difficile... Ils sont une menace.


JOUABILITE :
Groupe très hétérogène s'il en est, les Vagabonds n'en sont pas moins intéressants. Ce sont des personnages extrêmes, pressés par la nécessité, confrontés à ce que le système a de plus injuste ou de plus hostile.

Résumés simplement, les Vagabonds sont tous ceux qui ne font pas partie du système, ce sont les gens de l'Extérieur. À ce titre, ils suscitent beaucoup de crainte et de méfiance, un certain rejet de la part de la communauté. Néanmoins, il est important de distinguer les différents profils qu'ils peuvent regrouper.

Parmi les Vagabonds, on trouve des groupes de bandits, des petites milices qui survivent en pillant des communautés plus fortes et plus pérennes. Le conflit avec les Gardiens est inévitable pour ces-derniers même si la lutte est inégale. Mais l'on trouve aussi des individus plus isolés. Attirés par la ville, ils refusent encore de s'y intégrer, effrayés par une trop longue habitude à demeurer seuls contre tous. Et bien sûr, on trouve aussi ceux qui ont autrefois fait partie de la communauté et qui en ont été chassés, les criminels ou ceux jugés comme tels comme les Dissidents.

Cependant, on trouve aussi des Vagabonds à l'intérieur de la ville, des clandestins qui ont bénéficié de l'aide de passeurs pour tromper la vigilance des Gardiens et pour éviter le Référencement à l'aide de faux papiers, ou qui n'ont pas été jugés aptes à s'intégrer. Ils y survivent plus facilement, en effectuant des petits boulots, généralement ceux que personne ne veut accomplir. Mais ils vivent dans la crainte permanente de se faire contrôler par les Gardiens ou d'être dénoncés, de finir dans l'Arène.

Malgré leurs différences, les Vagabonds ont tous une chose en commun : ce sont des indésirables. Identifiés comme tels, ils sont la cible de la persécution des Protecteurs par l'intermédiaire des Gardiens. Puisqu'ils le rejettent, ils sont considérés nécessairement comme des ennemis du pouvoir. Ce sont des personnages inventifs, prêts à tout pour survivre.



LES PRETENDANTS

DESCRIPTION :
Les Prétendants sont des étrangers, des Vagabonds qui ont fait le choix de nous rejoindre, de faire partie des nôtres. Ils aspirent comme nous à vivre en paix et en sécurité, mais ils doivent encore s'en montrer dignes...

La reconstruction de la ville a suscité des rumeurs et ces rumeurs ont suscité l'espoir. Ils sont nombreux à nous avoir rejoint au cours des dernières années. Mais pour s'intégrer, il leur faut mettre de côté leur méfiance et leurs habitudes hostiles pour s'adapter à la vie en communauté, pour se plier à nos règles. C'est à cela que sert la période d'adaptation, pour qu'ils puissent faire leurs preuves.

Si à son terme ils sont jugés aptes, alors ils feront officiellement partie des nôtres. Sinon, ils deviendront des Vagabonds et seront reconduits aux limites de la ville pour reprendre la route... du moins officiellement.


JOUABILITE :
Inutile de faire durer le suspens, les Prétendants sont certainement les personnages les plus faibles et les plus exposés du jeu. Mais sans doute sont-ils aussi ceux qui offrent le plus d'opportunités et de perspectives d'évolution.

Il est important de considérer que les Prétendants veulent être intégrés. Ce sont des personnages qui ont subi beaucoup d'épreuves à l'Extérieur et qui espèrent se trouver enfin en sécurité. Pour eux, Chicago est la promesse d'une vie meilleure malgré toutes les difficultés qu'ils pourront rencontrer lors de leur intégration. Comment en effet reprendre une vie normale alors qu'ils n'en ont jamais connue ? Comment faire confiance aux autres et entretenir des rapports humains normaux ? Comment se plier aux règles, faire partie d'un ensemble plus vaste lorsque l'on a toujours été seul ?

Évidemment, il aurait été impensable pour les Protecteurs de les intégrer aux Résidents sans une surveillance constante, sans s'être assurés qu'ils n'étaient pas une menace pour la communauté. C'est précisément l'objet de leur période d'adaptation. Au cours de celle-ci, les Prétendants sont particulièrement exposés puisqu'ils sont en réalité en sursis d'expulsion. Ils doivent faire leurs preuves.

C'est là que leur rôle prend une dimension inattendue. Leur situation précaire les rend vulnérables. En effet, n'importe qui pourrait les dénoncer, les accusant d'un comportement dangereux envers la communauté, ce qui les oblige à composer avec des individus malhonnêtes. Pour ne pas être expulsés, et en définitive, éliminés par les Gardiens, ils accepteront de vivre sous pression, d'être dénigrés. Ces personnages sont vraiment au cœur de la problématique sur l'abdication de sa liberté en échange de la sécurité. Cependant, certains pourront raccourcir leur période d'adaptation en se livrant à un combat à mort dans l'Arène dans l'espoir de rejoindre les rangs des Gardiens, même s'ils feront l'objet d'une surveillance accrue pour s'assurer de leur loyauté. Les Prétendants qui échouent redeviennent de simples Vagabonds et sont expulsés de la ville, voire éliminés si l'on estime qu'ils constitueront une menace dans le futur.

Les Influents vantent les mérites d'une intégration réussie, multipliant les exemples d'anciens Prétendants maintenant intégrés. Cela apporte de l'espoir, mais un espoir qui peut sembler une bien maigre consolation.



LES RÉSIDENTS

DESCRIPTION :
Nous.

Nous sommes ceux qui ont survécu aux guerres, aux famines, aux autres communautés qui nous menaçaient. Guidés par les Protecteurs, sous l'égide des Gardiens, inspirés par les Influents, nous sommes devenus professeurs, bâtisseurs, médecins, étudiants, commerçants..

Nous sommes la masse vivante et unifiée de l'humanité renaissante. Nous sommes en sécurité, ou nous croyons l'être grâce au Référencement et à l'Arène. Nous vivons selon les règles édictées par les Protecteurs et nous appartenons à la même communauté.

Du moins tant que celle-ci reste unie...


JOUABILITE :
Théoriquement, ce groupe rassemble la majorité de la population de Chicago. Ces personnages sont des gens normaux, des gens intégrés à la communauté, qui sont recensés et qui évoluent en son sein. Ils bénéficient ou subissent la politique des Protecteurs, sont confrontés quotidiennement aux Gardiens, écoutent chaque jour les Influents. Ce sont des citoyens fonctionnels, du moins en apparence.

Les Résidents sont un groupe très libre d'inspiration puisque l'individu, considéré pour ce qu'il est, a précisément des considérations qui lui sont propres. Certains seront juste heureux et soulagés d'être en sécurité, de voir le monde reprendre un peu de sens, d'avoir leur place dans ce dernier. D'autres se sentiront à l'étroit dans ce carcan bien défini, dans le rôle assigné par une société qui ne satisfait pas leurs idéaux. Certains seront des Partisans convaincus de la nécessité de l'action des Protecteurs, d'autres y seront plutôt indifférents et d'autres encore seront des Dissidents qui s'ignorent ou qui s'assument pleinement.

L'intérêt des Résidents réside précisément dans leurs interactions avec les autres groupes et ce serait un tort de le sous-estimer. En effet, comment un Résident va-t-il réagir en rencontrant un vagabond ? Va-t-il le dénoncer ou lui venir en aide ? Comment un adolescent va-t-il envisager son avenir dans un monde où l'on juge de ses capacités et où sa liberté est strictement contrôlée ?

Si en apparence les Résidents semblent regrouper des gens simples, ils constituent en réalité l'un des groupes les plus complexes à incarner. Il exige un véritable investissement sur le devenir d'une personne normale dans un monde qui ne l'est pas.





LES RANGS


PARTISAN :
Les Partisans sont favorables au gouvernement et à la politique menée par les Protecteurs. Qu'ils soient des fanatiques convaincus ou simplement des attentistes qui se satisfont de leur situation et de leur quotidien, ils acceptent les choses telles qu'elles sont.

Un Partisan est quelqu'un qui adhère au système ou qui, en tout cas, ne lutte pas contre lui. Que ce soit par ignorance, par inquiétude pour soi-même ou pour sa famille, par conviction, il faut rester averti qu'être conscient de la réalité des choses et des travers du système n'est pas forcément à la portée du premier venu. Bien au contraire, l'énorme majorité de la population est partisane.



DISSIDENT :
Par opposition, les Dissidents sont hostiles au gouvernement et à la politique menée par les Protecteurs. On aurait tendance à penser que par définition, un Dissident est forcément quelqu'un d'engagé, avec des opinions très arrêtées sur la position à adopter. Cependant, il ne faut pas oublier que les choses ne sont pas aussi simples qu'elles le paraissent.

Il ne s'agit pas d'un ralliement quelconque à un groupe bien déterminé qui lutte activement contre le gouvernement, même s'il en existe parmi eux. Beaucoup sont seuls dans leur opposition de principe au système qu'il juge injuste, intrusif et liberticide. Il ne faut pas oublier qu'il peut être difficile d'assumer ses opinions dans un monde aussi dangereux et que s'opposer sans précautions aux Protecteurs, sans même être certain d'avoir le soutien d'autres personnes, n'est pas chose facile.

La forme de la désobéissance civile n'est pas encore arrêtée...
C'est à vous de la construire.





ANNEXES DU CONTEXTE




LE REFERENCEMENT

DESCRIPTION :
Pour maintenir l'ordre dans les temps difficiles, il est parfois nécessaire de recourir à des mesures extrêmes afin de protéger le plus grand nombre. Mais la nécessité impose parfois des sacrifices et le Référencement est un mal nécessaire.

Savoir tout d'une personne, instantanément : son âge, son poids, sa taille, sa profession, son adresse, son historique au sein de la communauté... Savoir si elle peut représenter une menace, s'informer de son passé, s'assurer de son identité... Et ceci avec une simple puce électronique implantée dans le poignet, sous l'entrelacs de ses veines, ne laissant qu'une petite cicatrice. Tel est l'objectif du Référencement.

Le savoir, c'est le pouvoir et le pouvoir, c'est le contrôle.

Chaque résident, chaque nouveau-né, chaque nouvel arrivant est identifié, enregistré, fiché. On leur attribue un numéro, on leur offre des droits, on leur assigne des devoirs pour créer une société fonctionnelle et organisée. Le Référencement est avant tout une mesure de prévention, une simple formalité administrative qui vise la sécurité de chacun.

Pourtant, certains cherchent à s'y soustraire. Par défis, par crainte, ou par ignorance, ils mettent en danger toute la communauté pour servir leurs intérêts égoïstes. On dit que des Dissidents ont trouvé un moyen de désactiver leur puce et de redevenir des anonymes intraçables, des exclus de la communauté. On dit aussi que de fausses puces se vendent aux Vagabonds sur le marché noir... À contourner les règles les plus élémentaires que la survie nous a imposés, nous craignons qu'ils ne provoquent notre chute. Mais nous avons déjà trop payé pour accepter que cela se produise...

Que vaut la vie privée et la pudeur d'un seul face à l'intérêt général et la survie de tous ?




L'ARENE

DESCRIPTION :
L'Arène est une institution, un héritage du Commencement, du temps où nous survivions à peine et où tout restait à reconstruire. Elle est notre réponse à la cruauté du monde et à celle des hommes.

La violence pour répondre à la violence, le sang pour répondre au sang...

Les hommes n'ont jamais cessé de s’entre-tuer, même après tout ce qui s'était passé, même après l'Errance qui a suivi les guerres qui ont décimé l'humanité. Les Vagabonds aux portes de la ville la raseraient pour peu qu'ils puissent en piller le contenu, les Dissidents les plus extrêmes promettent une révolution sanglante, et même parmi nous, se trouvent des voleurs, des violeurs, des meurtriers.

C'est pour eux qu'a été créée l'Arène en premier lieu, pour les punir de leurs crimes et servir d'exemple. Une sanction, une douleur à la hauteur de celle qu'ils avaient infligée. Et souvent, la mort au terme du spectacle. Un spectacle, oui, car il est important que nous voyions la justice s'exercer, que nos enfants soient témoins du prix à payer si l'on enfreint nos règles. Mais tous les combats de l'Arène ne sont pas des mises à mort et certains ne sont organisés que pour notre plaisir, pour que nous puissions admirer les Champions d'Arène.

Toutefois, l'Arène est aussi l'occasion de faire preuve de sa valeur. Pour ceux qui aspirent à devenir des Gardiens, elle peut être leur chance de révéler leurs compétences. Ce mode de recrutement peut paraître cruel, en particulier pour un Prétendant qui joue sa vie dans ces affrontements. Mais en réalité, il s'agit de la seule façon de s'assurer qu'ils auront le courage de faire ce qu'il faudra le moment venu.

Néanmoins, l'Arène apporte aussi son lot de déviances et de comportements dangereux. On rapporte que s'organisent des combats de rue pour recréer l'euphorie des affrontements légaux autorisés par les Protecteurs. Les Gardiens tentent de mettre un terme à ces rixes sauvages, mais ils en font eux-mêmes parfois les frais. En effet, on dit que c'est ainsi que les groupes de Vagabonds qui échappent au Référencement les exécutent...




LA RECONSTRUCTION

INTRO :
Au Commencement, il y avait la ville.

Une vaste ruine abandonnée, portant les stigmates d'un monde disparu. Ce qui n'avait pas été détruit par des combats, parfois des quartiers entiers, subissait une lente agonie sous les assauts du temps. Tout ce qui avait pu faire la grandeur de l'ancienne civilisation disparaissait : immeubles éventrés, maisons délabrées, armureries pillées, hôpitaux saccagés...

Même si elles étaient réputées comme dangereuses, les villes offraient encore des ressources en vivres et en matériels. Suffisamment, en tout cas, pour que l'on prenne le risque de s'y aventurer. Mais très vite, il ne resta plus rien à piller. Tout ce que l'on pouvait y trouver n'était que des communautés éparses, des bandes de pillards désœuvrés, des individus perdus dans le vaste chaos qu'étaient devenues nos vies.

Au Commencement, Chicago était dévastée.

Et nous l'étions nous aussi...



NOTRE PASSE :
Tellement de temps s'est écoulé depuis les dernières guerres qu'on ne sait même plus ce qui les a déclenchées. Le monde a changé. Nous avons changé. Même si l'on ne pourra jamais mesurer à quel point...

Ceux qui avaient survécu ont tous disparu désormais, nous léguant un héritage brisé, emportant avec eux la vérité sur la Chute et ce qui l'avait précipitée. Tout ce que la plupart d'entre nous ont toujours connu n'était que l'Errance. C'est ainsi que nous appelons l'époque de confusion, d'anarchie et de terreur qui a suivi. On nous a enseigné à avoir peur, parce que la peur gardait en vie. On nous a enseigné à survivre, jusqu'à dénaturer parfois les enfants que nous étions.

Nous avons grandi dans un monde hostile, sous le règne de la violence et de la folie des hommes. Les histoires de l'ancien monde prenaient l'allure de légendes irréalistes, sinon dans le témoignage des ruines qui nous entouraient. Partout où il y avait des hommes, on rencontrait ce qu'ils avaient de plus beau et de plus méprisable : la compassion et la générosité tutoyaient la haine et la convoitise. Dans l'instabilité d'un voyage perpétuel, de villes en villes, de communautés en communautés, l'humanité se dévoyait toujours davantage dans la vanité de son existence.

Nous avons migré vers le nord, en contournant la zone contaminée de la côté Est près de New York et de Washington, là où les bombes atomiques n'avaient créé que des déserts désolés. Fuyant les communautés qui s'étaient regroupées dans le sud, nous avons dû affronter celles qui défendaient leur territoire, nous avons dû nous adapter aux hivers rigoureux. Mais nous survivions. Jusqu'au jour où ils ont voulu nous détruire...

Tout s'était passé très vite. L'assaut éclair, les échanges de tirs, leur sauvagerie inhumaine... ils n'étaient rien d'autre que des animaux exercés à tuer. Leur milice a décimé presque la moitié de notre groupe et nous avons fui, abandonnant tout ce que nous avions. Ainsi démunis, nous étions presque condamnés, comme tant d'autres qui avaient subi le même sort. Nous pensions connaître le désespoir, mais jamais encore nous n'avions ressenti un tel besoin de vengeance.

Nous les avons retrouvés, installés au cœur de la ville de Chicago, retranchés derrière les vestiges de l'ancienne civilisation. Et nous avons fait la seule chose qu'il convenait de faire pour leur reprendre ce qu'ils nous avaient pris. C'est là que se sont imposés les Protecteurs, lorsque nous avons repris notre destin en main.

Ça a été dur au début, vraiment très dur... Cela faisait si longtemps que nous étions sur la route, si longtemps que la ville avait été synonyme d'insécurité que nous avons mis longtemps avant de la redécouvrir, d'en faire notre force. Il a fallu tout réapprendre, consolider les connaissances partielles que l'on nous avait transmises, redécouvrir ce qui avait été oublié depuis des années. Mais nous avons réussi. C'est là qu'ils ont commencé à affluer, à nous rejoindre, lorsqu'ils ont compris qu'il y avait de l'espoir.

Voilà.
Au Commencement, il y avait l'espoir.



LE RENOUVEAU :
Nous avons progressé lentement au début, plus par chance et par acharnement que par notre faculté à comprendre la complexité d'un héritage que nous avions négligé jusqu'alors, comme nous avions négligé tout ce qui ne nous semblait pas utile dans l'immédiat.

Puis, tout est allé beaucoup plus vite lorsque nous avons relancé les centrales qui alimentaient la ville. Notre quête de connaissances s'est étalée tout du long de ces dix dernières années, parallèlement à la reconstruction du centre-ville où nous avions choisi de nous établir. Évidemment, tout est loin d'être parfait. Nous avons encore des lacunes qui nous empêchent de progresser, des obsolescences qui rendent certaines technologies inutilisables. Mais désormais, nous pouvons prétendre à un confort dont nous osions à peine rêver.

Nous nous sommes totalement réappropriés le centre-ville. Nous avons nettoyé les rues, consolidé et rénové les buildings qui pouvaient encore l'être, érigé des murs pour nous protéger de l'Extérieur. La ville est un vaste chantier dont le bruit des travaux accompagne notre quotidien depuis dix ans sans discontinuer. Et parallèlement à cette résurgence, le reste de la ville est encore à l'abandon. Cela prendra du temps avant que nous n'ayons tout rebâti, mais chaque jour nous rapproche de cet objectif.

La maîtrise des technologies est devenue une priorité, presque une obsession. C'était comme si nous partions à la recherche d'une sagesse antique, capable de nous sauver des dangers auxquels nous étions confrontés. À chaque redécouverte, il y avait cette euphorie qui se propageait parmi nous et en dépit de nos tâtonnements et de nos nombreux échecs, nous avons toujours refusé de baisser les bras. Entendre les premiers grésillements de la radio, cela avait été comme faire revenir des fantômes du passé...

Les Protecteurs ont instauré le système de la Consignation. Tout ce qui était découvert devait faire l'objet d'un rapport détaillé. Dans les bibliothèques, chaque livre qui n'avait pas été brûlé et qui avait résisté au temps était inventorié, étudié, classé. Il nous fallait trier tout ce qui pouvait nous être utile, mesurer les possibilités cachées d'outils dont plus personne n'avait de souvenir, sinon ce que l'on nous en avait raconté lorsque nous étions enfants. C'est une chose de s'imaginer ce qu'étaient le cinéma, la télévision ou les ordinateurs... c'en est une autre de les voir fonctionner pour de vrai.

Très vite, nous avons compris que ce potentiel technologique serait une force, une ressource aussi précieuse qu'elle était mystérieuse. Mais il y avait tant de difficultés techniques à dépasser, tant de choses que nous ne comprenions pas encore... Les Protecteurs supervisaient tous les travaux de recherche afin de déterminer ce qui pourrait répondre au mieux à nos besoins. Cependant, nous avons rapidement vu apparaître les premières restrictions : les livres interdits à la lecture, les films détruits car dangereux... Ils sont devenus nos directeurs de conscience, justifiant leurs actions par la crainte des excès et la nécessité de nous épargner le témoignage d'un passé révolu. Peu de temps après, nous avons découvert les puces et leur fonctionnement. Le Référencement commençait.

Les Protecteurs ont opéré un strict contrôle des médias qui étaient mis à notre disposition. Tout le monde ne disposait pas encore de télévisions, et les ordinateurs étaient réservés exclusivement à ceux chargés d'en extraire les données qui n'étaient pas encore perdues. Aujourd'hui, les choses ont peu changé. Le cinéma projette des films limités, la télévision diffuse des programmes approuvés... principalement des informations sur la vie de la communauté, des reportages sur les Prétendants ayant réussi ou sur l'avancée de nos progrès, des programmes éducatifs... L'informatique demeure un défi particulièrement complexe à surmonter car le réseau internet n'existe plus depuis longtemps. Tout fonctionne en circuit fermé et est l'apanage exclusif du gouvernement ou de ses agents. Le rétablissement de la téléphonie mobile est notre dernier gros progrès en date, mais de multiples difficultés en compliquent l'utilisation, en plus de la rareté des téléphones encore utilisables.

Car si en théorie, nous sommes parvenus à maîtriser les anciennes technologies, les réalités de notre monde nous rattrapent. Les coupures électriques se font plus rare ces dernières années, mais elles ont toujours fait partie de notre quotidien. Les antennes-relais ont été détruites, les satellites sont loin d'être opérationnels, les batteries ont depuis longtemps atteint la fin de leur durée de vie... En réalité, nous avons dû nous rendre à l'évidence que de nombreuses choses qui avaient été développées autrefois n'étaient qu'éphémères.

Il en va ainsi des voitures, nombreuses, abandonnées dans les rues... Dans les premiers temps de l'Errance, leur utilisation avait subsisté, mais l'essence est une ressource de plus en plus rare. Aujourd'hui, seuls ceux qui jouissent d'une position élevée au sein de notre communauté peuvent s'offrir le luxe de rouler en voiture dans les rues de Chicago. Pour la plupart d'entre nous, il faut se satisfaire du métro. Les anciens tunnels sont encore effondrés par endroit et d'autres ont été bouchés pour se prémunir de l'Extérieur. Mais certaines lignes sont encore fonctionnelles à l'intérieur du centre-ville.

En rétablissant les technologies et en nous lançant dans la reconstruction de la ville, nous avons rétabli une économie. Les anciens dollars américains ont perdu toute valeur depuis l'Errance, alors nous leur avons substitué une nouvelle monnaie : des dollars chicogans. De même, nous avons rétabli un système scolaire. Bien sûr, celui-ci est limité, mais jusqu'à l'âge de 18 ans, nos enfants peuvent espérer bénéficier d'une éducation leur expliquant d'où nous venons, comment survivre et comment devenir les futurs citoyens de la ville que nous avons rebâtie. On essaie de repérer très tôt leurs dispositions afin de les orienter vers les tâches dans lesquelles ils pourront se montrer les plus utiles à la société. Nos enfants sont des ressources précieuses, d'autant plus en réalité que les plus vieux d'entre eux n'ont gardé pratiquement aucun souvenir de l'Errance et que les plus jeunes en ont toujours été préservés.

Il reste beaucoup à faire, mais pour peu que l'on se sente découragé quelque fois, il nous suffit de nous souvenir d'où nous venons pour mesurer le chemin parcouru en si peu de temps. Voilà pourquoi nous ne pouvons pas nous permettre de laisser quiconque nous menacer. Et voilà pourquoi nous devons continuer, persévérer dans notre compréhension des savoirs anciens.

Pour redonner sens à l'humanité.




« It began with an ending. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoshimo Isatae
Ancien membre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 82
Age : 34
Maison/Métier : Chef des Meragas, Chef du Clan Isatae
Année d'étude/de pratique : 3 années
Familier : Venoma - Araignée Frelon amoureuse de son humain.
Date d'inscription : 05/04/2010

MessageSujet: Re: tout raté !   Mar 13 Jan 2015 - 18:25

Le principe me séduit. J'ai déjà jouer sur des forums plus réaliste donc ça me plait bien...
Concernant les fautes là j'écris via téléphone donc je fais pas forcément attention, mais avant de ne plus avoir de PC j'étais sur 4 forums et j'utiliser tous les moyens à ma disposition pour les évités! Smile
Personnellement les Vagabonds me tente énormement et je me vois bien en pillards ou en loup solitaire style brigand de grand chemin... À voir!
En tous cas merci pour ce copier/coller Drydryn! What a Face I love you


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: tout raté !   

Revenir en haut Aller en bas
 
tout raté !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les aventuriers vont jamais tout droit...
» L'intervention ratée à cité soleil, à qui la faute ?
» Le plus féroce de tout les chiens... Mouk!
» La Chasse, tout un art ... [ Braise ]
» Amis, envers et contre tout [ PV ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gamaëlia :: Accueil et vie du forum :: Hors-RP :: Flood-
Sauter vers: