Gamaëlia


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Joyeux Anniversaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Liven Reaves
Admin
Dangereux mage noir fugitif
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2809
Age : 36
Maison/Métier : Mage Noir
Date d'inscription : 12/11/2006

MessageSujet: Joyeux Anniversaire   Dim 21 Oct 2007 - 17:57

[pv : Arwen]


La nuit tombait avec lenteur sur la capitale, une chappe d'obscurité complice pour tout les noctambules qui parcouraient les rues. Quelques nuages éparses se teintaient de belles couleurs or, rose et orange alors que le disque solaire disparaissait peu à peu dans l'océan qui semblait bouilloné tant le vent arrachait à la cime de ces vagues de l'écume blanche. La mer ressemblait à une immense toile bleue marine froissée en de multiples endroits sur laquelle on aurait pailleté un peu de sel pour égayer l'oeil. Le sel justement, c'était l'odeur qui disputait son monopole sur les quaies aux délicieuses fragrances des mets fins et délicats servit par les grands restaurants. Ceux-ci étaient autant de phares lumineux qui tranchaient avec la nuit noire, offrant aux passants un tourbillants d'odeur, de bruits, une ambiance agréable qui prenait en ses rets plus d'un gourmand alléché.

Liven attendait, assis sur un banc non loin de l'un deux face à la mer. Il avait donné rendez-vous à Arwen, l'invitant à un restaurant très courut du port qui affichait complet tous les soirs. La place qu'il avait d'ailleurs réservée était une des plus chère, sur la terrasse à l'étage, face à la mer à une distance raisonnable de l'orchestre. Ce n'était ni le restaurant le plus cher de la ville ni le plus classe, mais c'était de loin le plus convivial. Ici, on était sûr de trouver une ambiance agréable et décontractée lorsque l'orchestre de jazz commençait à jouer. Les clients commençaient à arriver et Liven se retournait fréquemment, guettant l'arrivée de sa dulciné. Ce soir était un soir spécial, c'était l'Anniversaire d'Arwen et Liven comptait bien à ce qu'elle passe une excellente soirée, juste tout les deux.

Le jeune homme était comme à son habitude élégament habillé. Il portait un pantalon blanc, une chemisette et une veste noire. Le fait que ce restaurant ne soit pas le lieu préféré de la haute société l'avait libéré de l'obligation de porter une cravate. Néanmoins, on ne pouvait qu'avouer que Liven avait du charme. Reconnaissant une silhouette familière, il se leva et s'avança devant le restaurant afin d'être facilement reconnu. Elle devait se douter de la raison de cette invitation, mais il savait que l'intention lui fairait plaisir.



AGAIN
« Non desistas, non exieris »





GRIFFER UN PAUVRE MANTEAU ET MÂCHOUILLER D'INNOCENTES CHAUSSURES C'EST MAL
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arwen Black
Ancien membre
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1833
Age : 29
Date d'inscription : 22/08/2006

MessageSujet: Re: Joyeux Anniversaire   Dim 21 Oct 2007 - 21:20


Depuis qu'Arwen avait découvert sous la forme d'une lettre l'invitation de son petit ami, elle était immanquablement, irrémédiablement heureuse. Et rassurée, en même temps. Car même si l'amour que se portaient les deux jeunes adultes était fort et sincère, elle ne pouvait s'empêcher d'être en proie à d'effroyables moments de doute. Liven était séduisant, il dégageait un certain magnétisme, une impression de puissance amplifée par l'assurance qui se lisait dans chacun de ses gestes, et Arwen ne pouvait s'empêcher de remarquer à chaque fois qu'ils sortaient les regards envieux des autres filles. Or, depuis qu'ils avaient quitté l'Académie, ils n'avaient pas trouvé tellement de temps à se consacrer l'un à l'autre. Mais cette soirée ne serait que pour eux.

Pour le moment, la jeune fille était assise sur les dalles de la digue qui s'élançait dans la mer agitée. Ses jambes battaient dans le vide, elle les remonta contre sa poitrine en avisant une vague plus haute qui déferlait en sa direction. Quelques gouttelettes salées vînrent s'écraser tout près d'elle, et Arwen se releva. Elle entendit au loin les cloches d'un temple qui résonnaient, et décida qu'il était l'heure qu'elle s'en aille rejoindre son petit ami dans le délicieux restaurant qu'il avait choisi pour fêter son anniversaire. Elle sourit, et prit gaiement le chemin qui longeait quelques boutiques éteintes. Un grand miroir qui ornait l'une d'entre elles lui renvoya l'image d'une jeune femme, jolie et rayonnante. Mince, pas tellement grande, vêtue d'une jolie robe d'été blanche sous un manteau couleur chocolat. Ses cheveux blonds lâchés sur ses épaules, parce que Liven les aimait ainsi. Une paire de boucles d'oreille en agathe qui fait ressortir le bleu de ses yeux, un léger maquillage, très discret. Une écharpe blanche très longue. Les joues rosies par le froid. Les yeux pétillants.

Arwen souffla dans ses mains pour les réchauffer, et s'arrêta en vue du magnifique restaurant, où elle n'avait jamais mis les pieds mais qu'elle aima aussitôt. Mais ce n'était pas le bâtiment qu'elle dévorait des yeux, mais plutôt le jeune homme debout près de l'entrée. Elle sourit, puis avança d'un pas lent vers Liven. A quelques mètres de lui, elle s'arrêta, fit un petit tour sur elle même pour lui montrer sa robe et ses chaussures à talons, et demeura là. Allait-il la prendre dans ses bras, murmurer dans ses cheveux qu'elle était très en beauté ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liven Reaves
Admin
Dangereux mage noir fugitif
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2809
Age : 36
Maison/Métier : Mage Noir
Date d'inscription : 12/11/2006

MessageSujet: Re: Joyeux Anniversaire   Lun 22 Oct 2007 - 10:33

Liven sourit lorsqu'elle fut sufisament près pour lui faire admirer sa toilette de la soirée. Face à elle, à la beauté de la jeune fille, à sa joie de vivre, les autres jeunes filles qui traversaient faisaient pâle figure. Liven posa sur elle le regard de celui qui aime et qui se sait aimé tout en parcourant les quelques mètres qui les séparait. Parvenu à sa hauteur, il lui prit une main et la fit tourner sur elle-même :

- Tu es superbe mon ange.

Revenu face à elle, il l'embrassa puis suivit à la lettre le guide du parfait cavalier :

- Oserai-je accompagner si belle jeune fille à l'intérieur de ce restaurant ? Elle risquerait de faire ombrage aux autres représentantes de la gente féminine.

De nouveau il sourit et l'entraîna à sa suite dans le restaurant, s'arrêtant à l'entrée et lui lançant le passage avec galanterie. Un serveur vint rapidement à leur rencontre et les conduisit à leur table. Liven tira la chaise de sa petite amie avant de s'asseoir à son tour.



AGAIN
« Non desistas, non exieris »





GRIFFER UN PAUVRE MANTEAU ET MÂCHOUILLER D'INNOCENTES CHAUSSURES C'EST MAL
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arwen Black
Ancien membre
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1833
Age : 29
Date d'inscription : 22/08/2006

MessageSujet: Re: Joyeux Anniversaire   Lun 22 Oct 2007 - 19:52

Arwen riait, se déléctant des bonnes manières et de l'élégance de son petit ami. Elle lui rendit son baiser, et le suivit docilement dans le restaurant, laissant vagabonder un regard admiratif sur l'intérieur de la pièce. Une cheminée en vieilles pierres répandait chaleur et ambiance. Quelques couples plus âgés leur lancèrent un drôle de regard, s'étonnant sans doute que deux jeunes étudiants aient la possibilité de dîner ici. La jeune fille les ignora, et passa son bras à celui de Liven, affichant un grand sourire. Elle s'assit, riant doucement de ses manières. Lorsque le serveur qui les avait accueillis revînt avec à la main une bouteille d'un grand vin, Arwen leva un sourcil et regarda son petit ami, un fin sourire aux lèvres.

- Oui ?

Elle sourit au serveur qui le lui rendit avant de s'affairer vers les cuisines. Arwen posa sa main sur la table, et plongea son regard dans celui de Liven.

- Cet endroit était vraiment une délicieuse idée.

La jeune femme était vraiment heureuse, et cela se reflétait sur son physique. La grande cheminée réchauffant activement la pièce, Arwen enleva son manteau, découvrant sa robe blanche légère pour la saison.

- Je suis surtout contente de constater que même si nos chemins s'éloignent, on puisse continuer à se voir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liven Reaves
Admin
Dangereux mage noir fugitif
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2809
Age : 36
Maison/Métier : Mage Noir
Date d'inscription : 12/11/2006

MessageSujet: Re: Joyeux Anniversaire   Mer 24 Oct 2007 - 11:44

Liven aurait voulu dire quelque chose qu'il en aurait été incapable, perdu dans la contemplation du joyaux assis en face de lui. Reprenant plus ou moins ses esprits, il leur servit un verre de vin qui soit dit en passant était la bouteille la plus chère et le fit trinquer avec celui de sa petite amie.

- A une merveilleuse vie, à nous, à toi. Joyeux anniversaire Arwen.

Discret de nature, Liven ne voulait pas que l'on sorte tout le tralala avec orchestre, immense gâteau et chanson stupide dans tout le restaurant. Il préférait de loin cette intimité qui conférait à l'événement quelque chose de...magique ? Le serveur revint à ce moment avec les plats qu'ils avaient commander. Une brise légère faisait bruisser les feuilles des arbres qui poussaient dans la rue. La lune se reflétait sur l'immencité noire des eaux et tout à coups, Liven se projeta à ce soir où beaucoup plus jeunes, ils s'étaient retrouvés coincés sur le toit de l'Académie.

- Regarde, ça me rappelle l'hiver où nous avions été coincés sur le toit.

[hj : Alors ? qui commence les hostilités ?]



AGAIN
« Non desistas, non exieris »





GRIFFER UN PAUVRE MANTEAU ET MÂCHOUILLER D'INNOCENTES CHAUSSURES C'EST MAL
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arwen Black
Ancien membre
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1833
Age : 29
Date d'inscription : 22/08/2006

MessageSujet: Re: Joyeux Anniversaire   Sam 27 Oct 2007 - 23:17

[HJ: MP ^^ désolée du retard, aussi.]

- A une merveilleuse vie, à nous, à toi. Joyeux anniversaire Arwen.

Arwen rit, et fit tremper ses lèvres dans la boisson pourpre. Elle n'osa pas imaginer le prix de la bouteille, devinant à l'excellence du vin qu'il avait dû coûter très cher.
Son regard se perdit un instant dans le feu de la grande cheminée, puis elle s'arracha à la contemplation des flammes qui crépitaient pour regarder Liven.


- Tu sais, c'est pas vraiment de luxe que je rêve... je veux dire, ce repas, cet endroit sont supers et on va certainement passer une bonne soirée, mais ne te sens pas obligé de m'offrir le mieux à chaque fois... Je n'y suis pas habituée.

Gênée, Arwen cherchait ses mots. Elle avait peur d'insulter le jeune homme avec ces propos, mais tenait à ce qu'il sache quel genre de personne elle était.
Le serveur posa les plats commandés devant eux, et la jeune fille but une autre gorgée du vin. L'ambiance était légèrement plus tendue à présent, et elle chercha à détendre l'atmosphère avec une phrase d'apparence anodine.


- Tu n'avais pas quelque chose à m'annoncer ?

Elle sourit, un sourire encourageant. Elle se doutait bien qu'il s'était passé quelque chose récemment dans la vie de Liven, il paraissait satisfait et sûr de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liven Reaves
Admin
Dangereux mage noir fugitif
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2809
Age : 36
Maison/Métier : Mage Noir
Date d'inscription : 12/11/2006

MessageSujet: Re: Joyeux Anniversaire   Jeu 1 Nov 2007 - 8:49

[hj : je crois qu'Arya n'aura rien contre le fait que je prenne (enfin) mes fonctions maintenant que vous êtes en vacance. Je change mon rang.]

Avec le visage de quelqu'un heureux qu'on lui pose cette question, Liven s'appuya sur le dossier de sa chaise. Il se demanda ce qu'il serait le plus approprié : une autocritique qui ne comporterait aucune critique et vanterait ses mérites ? Ou un discours simple qui soulignerait sa nouvelle importance ? Un an seulement après sa sortie de l'Académie, il avait du mal à réaliser le chemin qu'il avait parcouru. Finalement, il décida de se lancer :

- Tu te souviens de l'épisode de la Jumble juste après notre majorité ?

Il parlait de ce souvenir désagréable comme s'il s'agissait d'un heureux événement.

- Par la suite, j'ai rempli plusieurs missions et j'ai rapidement pris de l'importance dans ma guilde. Il faut dire que la capture de Deisrd m'a valu une certaine réputation, et les hors la loi de cette ville préférent avoir à faire aux magassionels plutôt qu'à moi.

Dans son enthousiasme, il ne cherchait pas à atténuer la brutalité de ses paroles, ne se doutant pas que l'évocation de la soirée de la Jumble pouvait raviver de mauvais souvenir à sa jeune amie.

- Enfin, quoiqu'il en soit, tu as devant toi ce soir le nouveau chef des Chasseurs de Primes. En réalité le therme de "Chef" est un peu exagéré puisque nous n'obéissons pas à une tiers personne, disons que je représente les intérêts de la guilde, surtout face aux Magassionels qui n'ont jamais été d'aussi rudes concurrents.

Il sourit avec confiance et fierté.



AGAIN
« Non desistas, non exieris »





GRIFFER UN PAUVRE MANTEAU ET MÂCHOUILLER D'INNOCENTES CHAUSSURES C'EST MAL
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arwen Black
Ancien membre
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1833
Age : 29
Date d'inscription : 22/08/2006

MessageSujet: Re: Joyeux Anniversaire   Jeu 1 Nov 2007 - 20:14

A l’expression de Liven après qu’elle lui ai posé sa question, Arwen devina qu’elle avait vu juste : Son petit ami avait quelque chose à lui annoncer qui lui tenait apparemment très à cœur… Sans doute trop occuper à songer à la manière dont il pourrait tourner son discours, il ne s’était même pas aperçu qu’elle s’était sentie mal à l’aise devant ce luxe qu’il lui offrait, et n’avait même pas fait de commentaire lorsqu’elle le lui avait avouée !
Légèrement agacée, la jeune fille se laissa aller elle aussi contre le dossier de sa chaise pour écouter Liven, qui semblait si fier qu’elle se demanda une seconde si elle n’aurait pas dû écouter ses amies Nashaoviennes qui lui assuraient depuis toujours qu’il n’était qu’un insupportable frimeur trop sur de lui. Puis elle se souvînt de comme il était lors de leurs rendez-vous, et s’attendrit. Arwen sourit, plus détendue.


- Tu te souviens de l'épisode du Jumble juste après notre majorité ?

Surprise qu'il aborde ce douloureux souvenir d’une voix où perçait une once de réjouissance, l’Arimage fronça les sourcils et acquiesça, se demandant où il voulait en venir.

- Par la suite, j'ai rempli plusieurs missions et j'ai rapidement pris de l'importance dans ma guilde. Il faut dire que la capture de Deisrd m'a valu une certaine réputation, et les hors la loi de cette ville préfèrent avoir à faire aux Magassionels plutôt qu'à moi.

Le ton de supériorité avancée qui sortait de cette bouche ne pouvait pas appartenir à son petit ami, quand même ?! Le visage réjoui, la mine horriblement satisfaite de Liven paraissaient écoeurants du point de vue de la jeune fille. Comment pouvait-il se vanter de la mort de cet homme ? Deisrd avait beau être Akaëlien, il restait Magas et on avait toujours enseigné à Arwen qu’il ne fallait se réjouir de la mort de personne.
L’Arimage ne prit donc même pas la peine de s’efforcer de sourire, et une grimace s’installa sur son visage. Le chasseur de prime ne sembla pas remarquer que sa petite amie ne partageait pas son euphorie, et continua sur sa lancée, apparemment impatient de fournir d’autres informations qui prouveraient sa ‘valeur’.


- Enfin, quoiqu'il en soit, tu as devant toi ce soir le nouveau chef des Chasseurs de Primes. En réalité le terme de "Chef" est un peu exagéré puisque nous n'obéissons pas à une tiers personne, disons que je représente les intérêts de la guilde, surtout face aux Magassionels qui n'ont jamais été d'aussi rudes concurrents.

Le sourire qui ponctua cette phrase devînt difficile à supporter. En réalité, Arwen se sentait même proche de la nausée. Comment Liven osait-il se féliciter de cette soirée catastrophique, comment osait-il même l’évoquer avec cet air atrocement satisfait ? Plusieurs hommes étaient morts, Arwen et ses amies avaient été secouées, la jeune fille avait d’ailleurs été en proie à d’horribles cauchemars, qui avaient duré plusieurs nuits. Bien qu’elle n’en ait jamais parlé à son petit ami, elle aurait pensé qu’il ferait preuve de plus de compassion. Mais non, il ne semblait penser qu’à sa gloire et son honneur !

Arwen retrouva enfin sa voix, après avoir passé quelques instants ahurie, à fixer sans le voir celui qui lui faisait face.


- Est-ce que tu te rends compte de ce que tu dis ? Tu te félicites d’avoir tué un homme, et que ce meurtre t’apporte honneur et gloire ? Tu ne penses qu’à toi, et non pas à ce que mes amies et moi en avons pensé ? Je n’ai pas dormi pendant plusieurs jours, espèce de sale prétentieux sûr de toi et totalement égoïste !

Incapable de supporter son regard plus longtemps, elle se leva, et entreprit de récupérer son manteau pour s’enfuir d’ici le plus rapidement possible.

[HJ : Me laisse pas partir si vite, hein ^^ On va pas fair eun topic si court =P ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liven Reaves
Admin
Dangereux mage noir fugitif
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2809
Age : 36
Maison/Métier : Mage Noir
Date d'inscription : 12/11/2006

MessageSujet: Re: Joyeux Anniversaire   Sam 3 Nov 2007 - 15:53

[hj: Waahhoouuuu ! ! ! Je te sacre reine des hostilités !]

- Est-ce que tu te rends compte de ce que tu dis ? Tu te félicites d’avoir tué un homme, et que ce meurtre t’apporte honneur et gloire ? Tu ne penses qu’à toi, et non pas à ce que mes amies et moi en avons pensé ? Je n’ai pas dormi pendant plusieurs jours, espèce de sale prétentieux sûr de toi et totalement égoïste !

Le sourire de Liven s'était envollé remplacé par un visage neutre et très doué aurait été celui capable de savoir ce qu'il pensait. Ce fut à son tour de rester sans voix lorsqu'elle se leva mais son ébahissement ne dura pas longtemps. Il la rattrapa alors que le serveur à l'acueil du restaurant lui rendait son manteau.

- Arwen attend !

Il lui prit le bras avec douceur, la retournant pour lui faire face.

- Qu'est ce qui te prend ? Deisdr était un criminel, tu l'a vu toi-même il a tué un homme de sang froid et si je n'avais pas réagis à tant, il se serrait attaqué à toi. Si sa mort m'a été profitable, je ne vois pas ce qu'il y a de mal !

Sa voix qui était un poil tendue se fit plus dur :

- Tu dis que je suis égoïste, mais lequel de nous deux à cacher à l'autre ce qu'il ressentait ? Moi je ne me suis jamais permis de te juger.

Il faisait allusion à ses aveux lorsqu'elle s'était emportée disant que cet événement l'avait secoué et qu'elle en avait perdu le sommeil. Néanmoins, tout ce qu'il avait dit était vrai ! Il avait débarrassé la ville d'un meurtrier et cela lui avait valu d'être justement récompensé en devenant un homme important.



AGAIN
« Non desistas, non exieris »





GRIFFER UN PAUVRE MANTEAU ET MÂCHOUILLER D'INNOCENTES CHAUSSURES C'EST MAL
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arwen Black
Ancien membre
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1833
Age : 29
Date d'inscription : 22/08/2006

MessageSujet: Re: Joyeux Anniversaire   Dim 18 Nov 2007 - 19:52

[HJ : Je te promets de me faire silliconner les seins pour avoir plus de place pour tatouer mon corps en entier de "Désolée, pardonne-moi." Désolée, désolée, désolée du retard. Puisse ce post entamer la diminution de ton ressentiment envers ma personne.]

Arwen tourna les talons, et récupérait son manteau lorsque la main chaude de Liven attrapa son bras avec douceur.
Elle se retrouve alors face à lui. Elle ne voulait pas être obligée de le regarder. Elle sentait ses barrières s'effriter sous son regard, avait peur de ne pas réussir à soutenir son regard. Ou pire, de se mettre à pleurer.

- Qu'est ce qui te prend ? Deisdr était un criminel, tu l'a vu toi-même il a tué un homme de sang froid et si je n'avais pas réagis à temps, il se serrait attaqué à toi. Si sa mort m'a été profitable, je ne vois pas ce qu'il y a de mal !



Il avait raison, bien sûr. La jeune fille n'aurai jamais dû s'emporter ainsi, en l'insultant de cette manière. Elle ne supportait plus le regard tellement dur de Liven, mais ne devait pas lâcher, pas maintenant, pas avant de lui avoir dévoilé tout ce qu'elle avait sur le coeur. Mais elle ne dit rien.

- Tu dis que je suis égoïste, mais lequel de nous deux à cacher à l'autre ce qu'il ressentait ? Moi je ne me suis jamais permis de te juger.

Lorsqu'il fit allusion à ses insultes, Arwen rougit, et ses yeux s'emplirent de larmes, qu'elle fit disparaître d'un mouvement rageur. Elle s'en voulait de craquer devant lui ! Elle savait qu'elle pleurerait bientôt. Mais pas devant lui. Le corps de l'Arimage se détendit d'un coup, son corps s'affaissa, et sa voix se fit timide, lointaine.

- ... Je n'aurai jamais dû te dire ça. Je suis vraiment horrible de t'avoir jeté ça à la figure.

Soudainement très triste, la colère s'étant évaporée, Arwen baissa enfin les yeux.

- Quand je parle d'égoïsme, ce n'est pas vraiment à cause de cet évênement, de cette soirée au Jumble.

Son intonation diminua encore, et la jeune fille releva la tête, les yeux baignés de larmes.

- On devrait finir cette conversation ailleurs, les gens nous observent. Ce n'est peut-être pas bon pour ta... carrière. Ton image.

Mais cette phrase n'était pas un reproche, juste un fait.

[ HJ : En plus, mon post n'est pas terrible, je suis désolée. Si c'est trop mauvais, je peux essayer de recommencer. Mais tes arguments sont trop bons, je sais pas quoi faire, & Arwen est ridicule xD]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liven Reaves
Admin
Dangereux mage noir fugitif
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2809
Age : 36
Maison/Métier : Mage Noir
Date d'inscription : 12/11/2006

MessageSujet: Re: Joyeux Anniversaire   Mar 20 Nov 2007 - 17:12

[HJ : Mon humble personne accepte avec ferveur et miséricorde les excuses que tu me soumets et ajoute qu'elle serait très curieuse de voir une photo de toi pour observer avec incrédulité les tatouages dont il est question. Arg, moi qui croyait que mes arguments étaient facilement réfutables, je vais essayer de te faciliter les choses.]



Liven sentit qu'il avait gagné la partie au moment où Arwen baissa les yeux. Peut être l'Arimage traînait-elle cette ranceur depuis tout le temps qu'ils se connaissaient ? Ou peut être avait-elle eut tout simplement les nerfs qui avaient lâché aux rappels des récents et douloureux évennements ? Liven avait manqué de tact mais la remarque de la jeune fille le fit revenir à la réalité.

- Viens, sortons d'ici et tachons de trouver un endroit plus calme.

Il régla rapidement la note et les deux jeunes gens sortirent rapidement de l'établissement huppé. Ils avancèrent sur la grève parmis les noctambules fêtards et joyeux qui ne firent qu'accentuer le trouble du jeune homme après les insultes proférées par sa petite amie. Il n'osait pas poser les yeux sur elle, de peur que des remarques désagréables ne viennent à traverser sa pensée. A un moment, des escaliers descendaient sur la plage fine parsemée de banc à distance égale. Le jeune homme en choisit un au hazard et s'y assit avec Arwen. Durant longtemps, il y eut un silence, puis il le brisa d'une voix hésitante mais où pointait l'arrogance :

- J'ai besoin de te savoir avec moi Arwen. Je ne pourrais pas affronter toutes les difficultés qui m'attendent, mes ennemis, ma carrière, la politique, si je ne peux pas être sûr de compter sur toi.

Il ressentit tout à coups l'emportement d'Arwen sous un jour nouveau. Il prenait l'allure d'une trahison et le doute, tel un venin sournois, s'insinuait en lui alors qu'il croyait le repousser. Tout à coups, il fit une chose tout à fait nouvelle, il se remit en question. Dans sa colère, Arwen n'avait pas eu totalement tord. Il n'avait prêter d'attention qu'à lui même, qu'à sa carrière, preuve d'un égoïsme qui faute de les surprendre, blessait ses amis. Et à cet instant, n'était-il pas en train de manipuler la jeune fille ? Elle se sentait coupable, il le savait et il exploitait cette faille jusqu'au bout. Il lui demandait d'être là pour lui alors que, et s'il s'en rendait compte maintenant, il n'avait guère été présent pour elle ces derniers temps. D'ailleurs, maintenant qu'il y pensait, voulaient-ils toujours la même chose ? Avaient-ils toujours les mêmes rêves ? Le jeune homme inspira profondément l'air vivifiant de la nuit.

**Elle porte conseil. Mais nuls conseils ne me vient.**



AGAIN
« Non desistas, non exieris »





GRIFFER UN PAUVRE MANTEAU ET MÂCHOUILLER D'INNOCENTES CHAUSSURES C'EST MAL
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arwen Black
Ancien membre
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1833
Age : 29
Date d'inscription : 22/08/2006

MessageSujet: Re: Joyeux Anniversaire   Mar 20 Nov 2007 - 20:15

[ Aaaaaah, merci. Je me sens soulagée que ton illustre personne ait acceptée de me pardonner, & qu'elle ait attrapé un comportement critiquable. Merci merci. Pour ce qui est de la photo, j'ai bien peur que mes seins fraîchement silliconnés ne choquent les enfants sur le forum. Certains n'ont que 12 ans ! ]

Arwen voulait se ressaisir. Elle ne trouvait absolument pas normal de devoir faire des excuses à un jeune homme qui semblait ne pas se soucier d'elle, de ses émotions et de ses états d'âme. En même temps, elle n'aurait jamais dû l'insulter, et le regard fuyant de Liven, son silence lui faisaient mal au coeur. Elle s'en voulait ! Enfin, une fois qu'ils eurent quitté le restaurant sans finir leur plat ni le vin, une fois qu'ils eurent descendu un escalier et qu'ils se furent assis sur un banc de la plage déserte à cette heure, il prit la parole.

- J'ai besoin de te savoir avec moi Arwen. Je ne pourrais pas affronter toutes les difficultés qui m'attendent, mes ennemis, ma carrière, la politique, si je ne peux pas être sûr de compter sur toi.

La voix d'habitude si posée de Liven hésitait, il avait buté sur certains mots. Touchée, Arwen esquissa un geste, pour poser sa main sur celle de son petit ami. Ils pourraient se réconcillier maintenant, effacer toutes les vilaines choses qu'elle avait dites. Mais un petit quelque chose arrêta son geste. Un infime soupçon effleura alors l'esprit d'Arwen. Liven se servait-il d'elle ? Elle se remémora sa phrase.

¤ J'ai besoin de te savoir avec moi ... Je ne pourrais pas affronter toutes les difficultés qui m'attendent, mes ennemis, ma carrière, la politique, si je ne peux pas être sûr de compter sur toi. ¤

J'ai, moi, je, mes, ma. Les difficultés qui m'attendent. Ma carrière. Impossible de faire plus clair ! La jeune fille lui avait ouvert son coeur, laissant ses émotions la submerger, et lui ne parlait que de lui, de SA carrière, de SON futur. Révoltée, Arwen perdit son calme, et se leva d'un bond.

- Liven. Je ne suis pas ton CHIEN ! Je ne te SUIS pas à la trace ! Je ne suis pas là pour m'inquiéter de TON AVENIR, de TA CARRIÈRE, des obstacles que TU rencontreras. J'existe ! Je suis ta petite amie, et pas ta nounou ! Affronte-les tout seul, tes dificultés, et ne compte plus sur moi !

Rageusement, la jeune fille tourna les talons et marcha à grands pas en direction de la jetée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liven Reaves
Admin
Dangereux mage noir fugitif
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2809
Age : 36
Maison/Métier : Mage Noir
Date d'inscription : 12/11/2006

MessageSujet: Re: Joyeux Anniversaire   Mer 21 Nov 2007 - 10:34

[hj : le miséricordieux dingue complétement timbré derrière son ordinateur te fais savoir qu'il mange une tablette de chocolat avec de la confiture de fraise et qu'il est déçu car il aurait bien aimé que la parfaite petite Arwy devienne trach et heurte sensiblement les p'tites nashao qui hantent ce forum. ps : j'ai eu de l'inspiration, autant être motivé pour lire mon message.]


- Liven. Je ne suis pas ton CHIEN ! Je ne te SUIS pas à la trace ! Je ne suis pas là pour m'inquiéter de TON AVENIR, de TA CARRIÈRE, des obstacles que TU rencontreras. J'existe ! Je suis ta petite amie, et pas ta nounou ! Affronte-les tout seul, tes dificultés, et ne compte plus sur moi !

Le jeune homme se leva à son tour, mais, loin de chercher à la retenir, il lissa son costume et garda les yeux fixés sur cet horizon incertain qu'il peinait à discerner entre ciel et mer. Cette nuit si douce, ce soir si particulier, ces paroles si dures...quelque chose s'étaient brisé entre eux. En trois ans de rire, de passion, de confiance pas une dispute n'avait éclatée dans leur couple. Trois ans qui en moins d'une heure avaient été mal-menés, oubliés, retrouvés puis balayés comme une larme dont on efface la trace qui s'attarde sur la peau.

Quelque chose s'était aussi brisé en Liven. La rancoeur plus que l'amour, prend vite racine et croit en secret pour paraître sous son plus beau jour. Arwen lui avait donné un certain équilibre alors qu'il était un adolescent en manque de repères, maintenant elle lui reprenait tout cela, violemment, injustement aux yeux du jeune homme. Il tourna finalement la tête alors que l'Arimage atteignait l'escalier de pierre. Elle était belle. Un rayon de lune tombait sur sa chevelure d'or et lui donnait des reflets d'argents. Sa démarche rapide faisait virvoltée sa robe blanche et légère et bien qu'il ne puisse voir son visage, Liven savait quelle harmonie il dégageait à l'avoir trop souvent admiré.

Il soupira alors qu'elle montait les marches, le bruit de ses chaussures sur la pierre cadensant son ascension. Il referma la porte qu'elle avait ouverte, il referma son coeur, hérigea des barrières, bannit ses souvenirs. Qu'avait-elle été ? Un rêve, rien de plus. Un rêve merveilleux, doux et passionné mais désormais inaccessible qu'il se devait d'oublier pour avancer. Sans réfléchir, il se lança dans la confection d'un sort qui, il le savait, scellerait définitivement cette soirée. Dès que la connexion fut établie, sa voix raisonna dans la tête de la jeune femme :

**Alors c'est ainsi que cela fini ? Tu restes une petite fille qui aime être protégée, bien à l'abris dans ta guilde de privilégiers. Tu auras échoué à relever ce défi. Moi j'ai choisi la gloire, la richesse et la liberté, jamais je n'aurais accepté d'être cantonné à un simple rôle de mécenne. Tu n'as aucun but, et si c'est là ton rêve, alors je n'aurais aucun regret. Quel sacrifice étais-tu prête à accepter ? Certainement pas celui de changer ts habitudes, de bouleverser ton cocon doré de me voir réussir tandis que tu échouais. Adieu Arwen, je comprends maintenant mon erreur, celle d'avoir cru en toi.**

Il rompit la connexion juste après avoir achevée sa diatribe et bien qu'elle eut disparue de son champs de vision depuis longtemps, il gravit les escaliers à son tour pour revenir sur le quaie bondé. Liven avait tout pour réussir. Il était jeune, brillant, ambitieux, manipulateur mais surtout, il possèdait un charme fou : ses cheveux blonds assez courts ; ses yeux bleus sombres cachés de temps à autre part une méche capricieuse ; sa stature de jeune homme altière, sûr de lui, avenante et musclée ; son costume parfaitement coupé qui appuyait sa nouvelle autorité et trahissait quelque peu sa prétention. Liven remonta la rue et pour la toute première fois, il se plut à se sentir dévisager, observer, attirant.

La plaie qu'avait ouverte Arwen, il l'avait enfermé à double tour dans son coeur. La douleur sourde qui montait en lui, il l'avait étouffé en l'entourant de mur. Les souvenirs des fragrances légères de son parfum, de sa démarche, de son sourire, il les perdaient dans cette foule qui les lui distribuait, égayant son âme blessée. Il entra dans un bar assez chic, il n'avait même pas pris la peine de lire l'enseigne. Là, il s'assit à une table libre, s'éloignant des autres clients. Son familier avait entendu son appel silencieux. Quelques minutes plus tard, elle entrait avec grâce et fluidité dans la salle et se faufila rapidement jusqu'à Liven. Elle avait beaucoup changé. Elle était plus grande, plus fine, plus agile qu'avant et semblait plus mûre. Elle sauta sur ses genoux et se laissa caresser par son humain qui admirait sa magnifique robe tachetée dont elle prenait grand soin et sa longue queue zébré de noir et de blanc. Leurs enfantillages lors de leur jeunesse s'était estompés et Sabbat avait gagné en maturité et en sérieux tandis que Liven se montrait plus ouvert aux autres et plus prompt à l'amusement. Un dialogue silencieux s'installa alors, le jeune homme expliquant ce qui c'était passé, mais elle le savait déjà, elle n'était pas son familier pour rien.

**Penses-tu que j'ai eu tord ?**

**Arwen est une chic fille.**

**Ce n'est pas la réponse à ma question.**

**Liv', tu t'es tracée une voie qui te mène vers tout ce don tu as toujours rêver, et tu es tel que tu es, même moi je serais incapable d'y changer quoique ce soit. Tu devais savoir qu'un jour où l'autre ça arriverait.**

**Non. En fait je pensais que tout continuerais ainsi. Je l'aimais.**

**Et tu l'aimes sans doute encore mais tu te refuses à l'avouer, tu considérerais ça comme une faiblesse.**

Humain comme familier gardèrent alors le silence. Promenant son regard dans la salle, le jeune Chef des Chasseurs de Primes remarqua une jeune fille, entourée de trois de ces amies. Elle avait la peau métissée et des cheveux chatains et bouclés qui tombaient avec élégance, entourant un visage agréable doté de très beaux yeux noirs.

**Non, mauvaise idée Liven, elle ne t'aidera pas à l'oublier.**

**Ca c'est ce que tu dis.**

- Serveur ?

Un homme en tablier s'approcha alors de lui.

- La jeune femme là-bas, qu'a-t-elle commandé ?

- Un cocktail spéciale de la maison Monsieur, j'allais justement le servir.

- Dîtes lui que je le lui offre et apportez-moi un whisky.

Sabbat s'assit sur le sol en nargant du regard les autres familiers. Elle remarqua alors celui de la fille qui avait attiré l'oeil de Liven : un lévrier blanc qui possèdait une certaine classe. Finalement, les choses risquaient d'être intéressante... Le serveur délivra son message, Liven accrocha à ses lèvres son sourire le plus charmeur en évitant de penser à celle à laquelle il les destinait habituellement. La jeune femme le regarda, lui rendit son sourire, se leva et s'approcha de sa table.

- Je m'appelle Annie Salzama. Et vous ? Quel votre nom que je puisse vous remercier ?

- Liven Reaves.

Il lut dans son regard qu'elle le connaissait de nom. Elle rougit légèrement, ce n'est pas tous les jours que l'on est invité à la table d'une des personnes les plus influantes de Sannom...



AGAIN
« Non desistas, non exieris »





GRIFFER UN PAUVRE MANTEAU ET MÂCHOUILLER D'INNOCENTES CHAUSSURES C'EST MAL
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arwen Black
Ancien membre
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1833
Age : 29
Date d'inscription : 22/08/2006

MessageSujet: Re: Joyeux Anniversaire   Mer 21 Nov 2007 - 14:10

[ Bouhouhouhouhou, c'est trop triste. ='( ]

Les barrières s'étaient effondrées dès qu'elle s'était levée, dès qu'elle s'était enfuie, au moment où leurs yeux ne s'étaient plus vus. Des larmes chaudes coulaient maintenant sur le visage d'Arwen, sans qu'elle ne fasse rien pour les retenir. Elle savait que personne à cet instant n'arriverait à les arrêter. Exténuée, la jeune fille bifurqua dans une petite ruelle, et s'adossa aux pierres froides du mur d'une longère abandonnée. Le contact de cette fraîcheur sur son dos lui arracha un soupir, et elle passa ses mains sur son visage, comme pour retenir ses larmes, qu'elles arrêtent de perler sur ses joues. L'Arimage leva son visage bouleversé vers le ciel, contemplant tristement les étoiles.
Quelques mois auparavent, Liven et elle regardaient ces mêmes étoiles en se murmurant des mots d'amour.
Une voix résonna alors à l'intérieur de son esprit. Arwen crut à une intrusion de son familier, chose étrange puisqu'elle avait fermé son esprit, interdisant à quiconque de s'introduire dans sa tête, comme à chaque fois qu'elle aillait mal. Mais la voix qui se fit entendre n'était pas celle du petit renard.



**Alors c'est ainsi que cela fini ? Tu restes une petite fille qui aime être protégée, bien à l'abris dans ta guilde de privilégiers. Tu auras échoué à relever ce défi. Moi j'ai choisi la gloire, la richesse et la liberté, jamais je n'aurais accepté d'être cantonné à un simple rôle de mécenne. Tu n'as aucun but, et si c'est là ton rêve, alors je n'aurais aucun regret. Quel sacrifice étais-tu prête à accepter ? Certainement pas celui de changer ts habitudes, de bouleverser ton cocon doré de me voir réussir tandis que tu échouais. Adieu Arwen, je comprends maintenant mon erreur, celle d'avoir cru en toi.**

La jeune fille tituba en arrière, cherchant vainement un air qui n'arrivait plus à ses poumons, jusqu'à se laisser descendre au sol, adossée au mur. Chaque mot l'avait poignardée, avait brisé quelque chose en elle. Et Arwen se rendit alors compte que Liven ne l'avait jamais vraiment connue. Il se faisait une image d'elle, sans doute embellie de la réalité, sauf sur certains points. Elle avait un but, et elle voulait voir bouleverser ses habitudes, elle qui s'attendait même à ce qu'il lui demande d'emmenager avec elle ce soir, pour son anniversaire. Son anniversaire ! Et bien, joyeux anniversaire.
L'Arimage se releva, le regard vide. De ses grands yeux bleus innondés de larmes, plus aucun éclat de venait troubler la nuit. Sa joie de vivre, tout était parti en fumée aux mots de Liven.

Les larmes coulaient, silencieusement. Il n'y avait plus un soupçon de colère, dans ses larmes, simplement une tristesse infinie, trois ans de bonheur qui s'envolait. Depuis tout ce temps, il s'était trompé sur elle.

Les pas d'Arwen la conduisirent de nouveau vers la plage, et lui n'était plus là. Elle s'assit sur le banc, et s'adossa contre le dossier, sur lequel étaient imprimés de jolis mots d'amours étrangers. Elle fixa un moment l'horizon, puis ferma les yeux. Un sanglot monta en elle, mais elle le réprima. Elle aurait voulu réfléchir, rien ne venait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liven Reaves
Admin
Dangereux mage noir fugitif
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2809
Age : 36
Maison/Métier : Mage Noir
Date d'inscription : 12/11/2006

MessageSujet: Re: Joyeux Anniversaire   Mer 21 Nov 2007 - 16:14

[hj : Eh bien ! Il était chouette ce petit RP ! ! ! Mission réussie sur toute la ligne, on a atteint tout les objectifs qu'on s'était fixé, trop chouette. Je le verrouille ? Ah moins que tu ais une autre idée... Ou alors tu demandes à Arya qui passait par là de te remonter le morale et de s'allier contre Liven ?]



AGAIN
« Non desistas, non exieris »





GRIFFER UN PAUVRE MANTEAU ET MÂCHOUILLER D'INNOCENTES CHAUSSURES C'EST MAL
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arwen Black
Ancien membre
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1833
Age : 29
Date d'inscription : 22/08/2006

MessageSujet: Re: Joyeux Anniversaire   Jeu 22 Nov 2007 - 19:11

[ Nan, autant le laisser sur une note comme ça =') ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Joyeux Anniversaire   

Revenir en haut Aller en bas
 
Joyeux Anniversaire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Joyeux anniversaire au chef adoré
» joyeux anniversaire Leetha.
» Joyeux Anniversaire Roberto !!!!!
» Joyeux anniversaire floc!
» Folie Meurtrière ♥ Joyeux anniversaire ! ♪

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gamaëlia :: Archives :: Vie d'un forum-
Sauter vers: